Glissements de terrain en Nouvelle-Calédonie: Philippe Gomes demande l’état de catastrophe naturelle

No Comment

©Gaël Detcheverry / AFP

Suites aux violentes intempéries qui se sont abattues mardi sur la côte Est de la Nouvelle-Calédonie, Philippe Gomes demande à la ministre des Outre-mer que l’état de catastrophe naturelle soit déclaré pour les communes sinistrées. Les intempéries ont provoqué des glissements de terrains et le décès de cinq personnes.

Dans un communiqué de presse, le député de la Nouvelle-Calédonie Philippe Gomes a d’abord adressé « un message de solidarité » aux « populations dans le deuil et la douleur ». Philippe Gomes s’est rendu sur place avec le Président du gouvernement calédonien Philippe Germain et le vice-Président de la province Nord Victor Tutugoro. Il assure: « la gendarmerie et les FANC pour l’État et la sécurité civile pour le Gouvernement se sont mobilisées pour venir en aide aux populations sinistrées, et dans tout le pays, les Calédoniens ont fait part de leur compassion et de leur volonté d’apporter leur aide ». « Face à l’urgence de la situation et sans délai, j’ai demandé à la ministre des Outre-mer que l’état de catastrophe naturelle soit immédiatement déclaré pour les communes sinistrées, et j’ai sollicité la mobilisation du fonds gouvernemental d’indemnisation des catastrophes naturelles pour les collectivités concernées ».

Dans un communiqué de presse commun, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts ont rendu « hommage à l’action des sauveteurs engagés dans des opérations de secours » et salué « l’action conjointe des services de l’Etat et de ceux du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie pour porter assistance aux populations sinistrés, procéder aux évacuations nécessaires et appuyer les opérations de recherche des disparus ». Les ministres ont également fait part de « leur entier soutien et de leur compassion à l’ensemble des proches des victimes ». « Le Président de la République présente ses condoléances aux familles et aux proches des victimes et apporte tout son soutien aux habitants de la Nouvelle-Calédonie », a indiqué de son côté l’Elysée. Sur Twitter, Manuel Valls adresse ses « pensées pour les victimes et solidarité envers leurs familles » et assure « L’État (est) mobilisé aux côtés des habitants ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment