France Télévisions : Vague de soutien pour Gérald Prufer, suspendu de la direction de Polynésie la 1ère

No Comment

©Twitter / Sauvons France Ô

Le sort réservé à Gérald Prufer, relevé de ses fonctions de directeur de l’antenne Polynésie la 1ère pour s’être exprimé sur la disparition de France Ô, ne laisse pas indifférent. De ses collaborateurs de l’antenne polynésienne aux responsables politiques ultramarins qui ont vu passer le directeur d’antenne dans leur territoire, beaucoup apportent leur soutien à Gérald Prufer. 

« C’est une catastrophe, on perd notre première antenne de visibilité en métropole », avait déclaré Gérald Prufer, interrogé par Le Monde en février dernier sur la suppression de la chaîne France Ô. « Les gens de France 2 sont perçus comme les seigneurs, ceux de France 3 comme les paysans et l’outre-mer, comme les glandus sous les cocotiers », disait-il encore. Des propos qui n’ont manifestement pas plu à la direction du groupe France Télévisions : Gérald Prufer, directeur de l’antenne Polynésie la 1ère depuis 2016, a été relevé de ses fonctions ce mercredi.

Sur place, les salariés de la station se sont érigés en comité de soutien et selon le blog de l’Association de défense de l’audiovisuel public, une pétition est en cours d’élaboration dans plusieurs autres stations outre-mer du groupe. Selon Radio 1 Tahiti, son prédécesseur Jean-Philippe Pascal, aujourd’hui directeur régional en Nouvelle-Calédonie, a également été recadré par la direction de France Télévisions pour avoir affiché son soutien au directeur polynésien aujourd’hui suspendu.

Les rédactions des chaînes locales concurrentes ont également affiché leur soutien au confrère. « L’annonce de la suspension de Gérald Prufer a suscité l’incompréhension dans le milieu médiatique polynésien », observe la chaîne territoriale TNTV. « Les propos tenus par le Directeur de Polynésie la 1ère, reflètent à mon sens, le sentiment de l’ensemble des ultramarins et des Polynésiens en particulier, face à la disparition d’un des espaces de visibilité consacrés aux régions ultramarines en Métropole », a déclaré la directrice générale de TNTV, Mateata Maamaatuaiahutapu.

Capture d’écran 2019-03-16 à 10.00.19

Auparavant directeur des antennes de Guyane, Mayotte, La Réunion ou encore, Wallis et Futuna, ce natif de la Martinique a sillonné les Outre-mer en passant aussi par la Nouvelle-Calédonie et la Guadeloupe. Naturellement, les soutiens en dehors de la Polynésie ne se sont pas fait attendre. « Gérard Prufer a toujours œuvré pour la représentativité des territoires d’Outre-mer sur les chaînes du service public » a déclaré dans un communiqué le député de Guyane Gabriel Serville, répétant son opposition à la mort annoncée de France Ô. À La Réunion, la sénatrice Nassimah Dindar a exprimé son soutien au directeur d’antenne, « menacé de licenciement pour des raisons injustes ». La présidente de l’ACCD’OM, Sylviane Terooatea, également maire de Uturoa (Polynésie), qualifie ces « mesures disciplinaires » d’ « injustes et inappropriées ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data