Cyclones : Amos à Wallis et Futuna, Fantala à Mayotte

No Comment

Archives 2012 ©DR

La saison chaude et humide de l’hémisphère Sud touche à sa fin, marquée par un exceptionnel El Nino et Winston, cyclone qui a ravagé les îles Fidji en février dernier. Pourtant, les aléas climatiques et tempêtes tropicales continuent à sévir. Dans le Pacifique, le cyclone Amos touchera ce soir Wallis et Futuna tandis que Fantala, dans l’océan Indien inquiète Mayotte.

Déclenchée il y a à peine trois heures (19h heure locale), la préfecture de Wallis et Futuna a placé l’archipel en alerte rouge. En ce moment même, le cyclone Amos, de catégorie 1, touche plus particulièrement l’île de Wallis tandis que Futuna et sa voisine Alofi sont maintenues en pré-alerte. L’antenne Météo France de la Nouvelle-Calédonie annonce des vents de 120 à 140 km/h, accompagnés d’une houle de 4 à 6 mètres et de fortes précipitations. Sur place, la population s’organise, gardant en mémoire le cyclone Evan qui a frappé l’archipel en décembre 2012. « Ce qui est prévu, c’est qu’il soit un cran au-dessous », a expliqué André Solé, directeur de Météo France pour Wallis et Futuna, au micro de la 1ère. Lors du cyclone Evan, « les vents sont montés à 156 et 160 km/h. Nous, normalement, il ne devrait pas dépasser les 140 km/h. Par contre, au niveau des précipitation, Evan a donné très peu de pluie. Alors que la dépression tropicale qui nous atteint a donné 120 litres d’eau au m2 durant les dernières 24h00… et pour la nuit prochaine demain matin on pourrait avoir 150mm voire 200 mm, c’est-à-dire 200 litres d’eau au m2 », a-t-il poursuivi.

©Infos Cyclones

©Infos Cyclones

Pour l’heure, les autorités appellent la population a rester chez elle. Les écoles ont été fermées ce vendredi et bien entendu, les commerces de l’île ont été pris d’assaut pour se préparer à l’arriver du cyclone. Celui-ci devrait s’éloigner de l’archipel dans le courant du week-end et poursuivre une trajectoire Sud-est et s’intensifier pour devenir un cyclone de catégorie 3. Il touchera alors les îles Samoa avec des vents à 195 km/h, voire 240 km/h en rafales. Amos poursuit sa route dans le Pacifique, s’intensifiant au fil des jours, alors même que la plupart des Etats insulaires de la région sont à New York pour la signature de l’Accord de Paris.

©DR

Après Wallis et Futuna, Amos devrait s’intensifier et se diriger vers les îles Samoa ©Infos Cyclones

Du côté de l’Océan Indien, c’est Fantala, cyclone de catégorie 5, qui inquiète. À l’instar de Winston en février dernier, Fantala a créé beaucoup de surprise depuis sa formation la semaine dernière. Après avoir touché Madagascar et les Seychelles en début de semaine, provocant des vents estimés à 350 km/h, Fantala a faiblit mais vient, aujourd’hui, de regagner en intensité. Après avoir fait demi-tour sur sa trajectoire, Fantala poursuit désormais une route Nord-ouest et se situe actuellement à 880 km au Nord-ouest de La Réunion. Selon Météo France, cette nouvelle trajectoire « amènerait (encore) le système vers les Farquahr à échéance de fin de week-end/début de semaine prochaine ». Les Comores et l’île de Mayotte sont aussi dans le collimateur du cyclone, même si celui-ci devrait perdre en intensité dans les jours à venir.

Capture d’écran 2016-04-22 à 13.13.08 Capture d’écran 2016-04-22 à 13.13.28

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment