Lutte contre la dengue : Le premier vaccin au monde est arrivé

No Comment

Sanofi-Pasteur, division vaccins de Sanofi, vient de décrocher ce lundi, au Mexique, la première autorisation de mise sur le marché pour leur vaccin de prévention contre la dengue. Le Dengvaxia, premier contre la maladie au monde, est pressenti pour devenir un « blockbuster ».

« Dans l’histoire de la santé publique, c’est un moment très important », a déclaré Olivier Charmeil, Pdg de Sanofi-Pasteur, à l’AFP. Il souligne, « dans le domaine des vaccins, c’est l’innovation de la décennie ». Il aura fallu 20 ans de mise au point pour un budget de 1,5 milliards d’euros en investissement, notamment pour la recherche et le développement. « Un défi pour la recherche pharmaceutique », selon l’AFP, car la dengue est causée par 4 virus à la fois, il faut donc une réponse immunitaire qui implique ces 4 « sérotypes » à la fois.

Avec près de 400 millions de nouvelles infections chaque année, la dengue est la maladie transmise par les moustiques qui accroît le plus, son expansion mondiale étant la plus rapide, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Fortes fièvres, alitement, douleurs osseuses et articulaires sont les symptômes de la maladie. 22 000 personnes décèdent chaque année de sa forme la plus virulente, la dengue hémorragique.

Répartition des Pays et régions à risque en 2011 ©OMS

Répartition des Pays et régions à risque en 2011 ©OMS

En 50 ans, la dengue est devenue une maladie endémique dans plus d’une centaine de pays tropicaux et subtropicaux. Avec trois facteurs favorisant son expansion : l’urbanisation, la mobilité des populations et le réchauffement climatique, dernier facteur rendant le risque présent aussi en France. Les principaux continents concernés ; l’Asie-Pacifique, l’Amérique Latine et l’Afrique, soient environs 4 milliards de personnes qui seraient exposées au virus. Sanofi-Pasteur compte déposer des demandes d’autorisations dans 20 pays, soit 2 milliards de personnes, d’ici la fin du mois. Un dépôt pour l’Union Européenne est prévu en début 2016, et pour les Etats-Unis, il faudra attendre 2017. Quelques millions de vaccins sont déjà prêts à être livrer rapidement. En 2017, Sanofi-Pasteur espère produire 100 millions de vaccins par ans.

Le Dengvaxia offre une protection de 66% contre la dengue sur les individus âgés de 9 ans et plus et qui monte selon la puissance de la maladie. Pour la dengue hémorragique, la protection peut atteindre 93%. Les études cliniques ont été réalisées sur 40 000 personnes dans 15 Pays et le vaccin peut éviter l’hospitalisation à 80%. Olivier Charmeil n’a pas omis de souligner les bénéfices qu’engrangera le vaccin, « plus d’un milliard de dollars de revenu par an ». (Avec AFP)

Olivier Charmeil, PDG de Sanofi-Pasteur ©DR

Olivier Charmeil, PDG de Sanofi-Pasteur ©DR

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment