Lutte contre la dengue : Le moustique-tigre à Paris

No Comment

Au mois d’août dernier, une implantation de moustiques tigre a été découverte au Parc Floral de Paris, dans le 12ème arrondissement ainsi que dans des jardins familiaux à Créteil. Déjà implanté dans vingt départements français, principalement dans le sud de la France, le moustique tigre inquiète. Le ministère de la Santé a pris ses précautions et a ouvert un portail de signalement du moustique.

Rayures noires et blanches sur le corps et les pattes, le moustique-tigre est facilement identifiable. Également appelé Aedes Albopictus, il ne fait pas plus d’un centimètre d’envergure et pourtant, il est vecteur de maladies telles que la dengue, le zika et le chikungunya, un dossier traité sur Outremers 360. Selon le ministère de la Santé, “les maladies vectorielles ont tendance à apparaître dans des secteurs géographiques épargnés jusqu’alors ou à réapparaître dans des secteurs dans lesquels elles avaient disparu”. Ces maladies sévissent aux Antilles, dans l’Océan indien, en Guyane mais aussi dans l’Asie du sud-est. L’année dernière, 489 cas de chikungunya et 201 cas de dengue ont été déclarés en France métropolitaine. Au mois d’août de cette année, une implantation de moustique tigre a été découverte en région Ile-de-France, à Créteil et au Parc Floral de Paris, dans le 12ème arrondissement. Le ministère de la Santé prend cela très au sérieux et redoute l’épidémie. Ainsi, il a ouvert un portail de signalement du moustique tigre.

Limiter la prolifération du moustique tigre est devenue la préoccupation de plusieurs départements. Pour ce faire, des campagnes de prévention ont été lancées depuis mai dernier. Nouvelle crainte face au moustique tigre : le virus Zika dont les symptômes se rapprochent de ceux de la dengue (éruptions cutanées, fièvre et douleurs articulaires). A noter tout de même que le moustique tigre ne transmet ces maladies seulement s’il a piqué une personne porteuse du virus avant. Autre précision, le ministère de la Santé a tout de même tenu à rappeler que dans les départements d’outre-mer de Guadeloupe, Martinique et Guyane, le moustique responsable des principales épidémies de dengue, de fièvre jaune et depuis 2014, de chikungunya, est plus petit que le moustique tigre. Il est appelé Aedes aegypti, une espèce différente de celle du moustique tigre.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data