Salon International de l’Agriculture: François Hollande salue la « diversité » des Outre-mer

No Comment

©Outremers360

Ce samedi 25 février a eu lieu à Paris l’inauguration du Salon International de l’Agriculture, au Parc des Expositions. Comme le veut la tradition, le Président de la République a rendu visite aux exposants et notamment aux Ultramarins, venus nombreux pour l’accueillir.

« C’est une fierté que de venir ici, sur ces stands largement ouverts pour l’Outre-mer », a déclaré le Président de la République François Hollande lors de l’inauguration du Salon international de l’Agriculture à Paris. « Les visiteurs du Salon ont la passion pour l’Outre-mer parce qu’ils viennent goûter des produits qu’ils n’ont pas forcément l’occasion d’apprécier. Lorsqu’on rentre dans ce bâtiment, on a toutes les odeurs des Outre-mer qui se mélangent et c’est pourquoi il a toujours un succès considérable », admet-il.

Pour sa dernière visite du Salon de l’Agriculture en tant que Président de la République, François Hollande était accompagné de la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts, du ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, mais aussi de Georges Patient, maire de la commune de Mana et sénateur de la Guyane, de Serge Romana, Président du CM 98 et de Jacob Desvarieux, du groupe Kassav. De nombreuses associations des Outre-mer, de la Martinique à Wallis et Futuna en passant par La Réunion, la Nouvelle-Calédonie ou encore la Polynésie, étaient également présentes pour accueillir le Président.

« J’ai commencé par la Guyane et après j’ai fait tous les Territoires et Départements d’Outre-mer, j’en ai oublié aucun » assure-t-il. « C’est une chance pour la France d’avoir autant de diversité. Nous avons créé l’Agence de la Biodiversité, où il y a beaucoup de Territoires et Départements d’Outre-mer qui vont être représentés et vont valoriser autant qu’il est possible leurs ressources ». « L’Outre-mer c’est la représentation de la diversité de la France, et c’est aussi un signe de confiance que nous apporte l’Outre-mer car ce qui est possible outre-mer est possible ailleurs », poursuit-il.

Et s’il fallait ne citer qu’un regret de ce quinquennat vis-à-vis des Outre-mer, « c’est le chômage, il y a encore trop de chômage en Outre-mer ». François Hollande tempère toutefois, « c’était très important pour moi de me dire qu’en tant que Président de la République, j’aurais fait tous les Outre-mer en 5 ans ». Visiblement confiant et requinqué par l’accueil des exposants ultramarins, François Hollande assure, « je reviendrai, chaque année je serai là ».

Crédits images: Outremers360

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment