Réserve parlementaire: La députée polynésienne Maina Sage lance son appel à projet

No Comment

©AFP.COM

La députée polynésienne Maina Sage réitère cette année son appel à projet visant associations et communes. Elle souhaite attribuer sa réserve parlementaire 2017 à la lutte contre la violence et aux langues polynésiennes.

Chaque année, l’Assemblée nationale attribue à chaque député une enveloppe plus communément appelée « réserve parlementaire », à hauteur de 130 000 euros. Cette enveloppe est destinée à soutenir des associations ou des projets communaux des circonscriptions de chaque député. Pour sa réserve parlementaire de 2016, la députée Maina Sage avait soutenu 17 associations et communes. En cette rentrée politique, elle réitère son appel à projet pour l’attribution de sa réserve parlementaire 2017. Maina Sage ouvre son appel plus particulièrement aux associations et communes de sa circonscription : Papeete, Pirae, Arue, Moorea-Maia’o, archipel des Tuamotu et archipel des Marquises. De plus, deux thèmes prioritaires ont été sélectionnés : la lutte contre la violence et les langues polynésiennes.

« Comme l’an dernier, l’attribution sera de nouveau soumise à un vote public en ligne, puis à un jury qui, outre la pertinence du projet (qualité, sérieux, originalité), devra assurer une répartition équitable par archipel », explique la députée par communiqué de presse. Le pubic aura donc la charge de départager les trois meilleurs projets sur le site http://www.mainasage.fr/. Le jury, à qui reviendra le choix final, sera composé de représentants du Haut-Commissariat de la République en Polynésien française, du Ministère polynésien en charge de l’Environnement, du Ministère polynésien en charge de la Solidarité et du Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF). Les associations et communes auront jusqu’au 16 septembre pour transmettre leur demande de subvention. Le vote du public sera ensuite ouvert du 20 au 30 septembre alors que le jury se réunira les 3 et 4 octobre. On attend l’annonce des projets retenus le 5 octobre.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment