Réserve Parlementaire: 30 projets associatifs en lice pour obtenir le soutien de la députée Maina Sage

No Comment

La députée de la Polynésie française Maina Sage vient de rendre publics les 30 projets associatifs sélectionnés pour bénéficier de sa réserve parlementaire. Le public a jusqu’au 30 septembre pour voter avant la décision finale du jury prévue les 3 et 4 octobre.

C’était un des engagements de Maina Sage, députée de la Polynésie française, au début de son mandat au Palais Bourbon. Cette année, pas moins de 30 projets associatifs concourent pour bénéficier de la réserve parlementaire de la députée de la première circonscription polynésienne: Tuamotu-Gambier, Marquises, Îles du Vent (Papeete, Pirae, Arue) et Moorea. L’éventail des projets retenus pour le vote du public et du jury est vaste : il va de la mise en valeur des langues polynésiennes et océaniennes à l’accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, en passant par la lutte contre le décrochage scolaire ou encore, la protection de la biodiversité.

Jusqu’au 30 septembre, le public est invité à voter pour leurs trois projets favoris et autant dire que quelques projets se démarquent déjà. « Le projet qui aura retenu le plus grand nombre de votes se verra attribuer 3 points, le deuxième 2 points et le troisième 1 point », explique-t-on sur le site dédié au vote, « ces points viendront compléter la note du jury, qui évaluera chaque dossier », selon un barème précis: originalité et intérêt général, qualité du dossier, action de lutte contre la violence ou encore, action de promotion des langues polynésiennes. A l’issue du vote du public, le jury se réunira les 3 et 4 octobre et les résultats seront annoncés le 5.

Chaque année, l’Assemblée nationale attribue à chaque député une enveloppe plus communément appelée « réserve parlementaire », à hauteur de 130 000 euros. Cette enveloppe est destinée à soutenir des associations ou des projets communaux des circonscriptions de chaque député. En 2015, la députée Maina Sage avait soutenu 17 associations et communes.

Pour voter, c’est ici !

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment