Primaire de la Droite et du Centre: Outre-mer, qui soutient qui ?

No Comment

©Martin Bureau / Thomas Samson / AFP

Après la surprise du premier tour de la primaire de la droite et du centre, la grande majorité des soutiens de Nicolas Sarkozy a suivi l’avis de ce dernier. Les soutiens au candidat Alain Juppé restent sur leur position. Tour d’horizon des ralliements et soutiens en Outre-mer à l’aube du second tour de la primaire.

François Fillon:

Avant le premier tour de la primaire de la droite et du centre, François Fillon n’avait qu’un seul soutien de poids en Outre-mer: Bruno Magras, Président de la collectivité de Saint-Barthélémy où il était d’ailleurs arrivé en tête. Mais depuis l’annonce de Nicolas Sarkozy, apportant son vote à son ancien Premier ministre, les soutiens à François Fillon pleuvent. En somme, tous les soutiens ultramarins de Nicolas Sarkozy se sont rangés derrière la candidature de François Fillon: Didier Robert, Joseph Sinamalé et Michel Fontaine pour La Réunion; Gaston Flosse pour la Polynésie française; Pierre Frogier, Sonia Backès et Thierry Santa pour la Nouvelle-Calédonie ou encore, Yan Monplaisir pour la Martinique. Sonia Petro, soutien de Nicolas Sarkozy en Guadeloupe, soutiendra également François Fillon pour le second tour, tout comme Laurent Bernier, secrétaire départemental Les Républicains.

De son côté, Patrick Karam, proche de Nicolas Sarkozy, n’a pas officiellement apporté son soutien à François Fillon mais déclare « sur les deux finalistes qui restent, il y en a un qu’il faut appeler à battre, c’est Alain Juppé ». Les autres soutiens de Nicolas Sarkozy en Outre-mer, Marcel Henry, Younoussa Ben Ali, Moussa Bavi, Anchya Bamana (Mayotte) et Hélène Sirder (Guyane), n’ont pas encore fait connaitre leurs intentions pour ce second tour. Daniel Gibbs, soutien de Nicolas Sarkozy à Saint-Martin, préfère laisser les électeurs faire leur choix.

Du côté des soutiens à Bruno Le Maire, qui a également annoncé son vote en faveur de François Fillon, seul Tauhiti Nena, président-fondateur du parti Tau Hoturau (Polynésie française) a annoncé apporter son vote à François Fillon.

Alain Juppé:

Pour le candidat Juppé, pas d’hémorragie chez ses soutiens. La plupart d’entre eux ont publiquement réitéré leur appui au maire de Bordeaux à l’issue du premier tour. C’est notamment le cas pour Edouard Fritch, Président de la Polynésie française et son parti Tapura Huira’atira, pour la députée polynésienne Maina Sage (UDI), pour Nassimah Dindar, Présidente du Conseil départemental de La Réunion, pour Gaël Yanno, fondateur du Mouvement populaire calédonien et pour Jean-Paul Virapoullé, sénateur de La Réunion. Rappelons qu’Alain Juppé est le candidat ayant le plus de soutiens en Outre-mer.

Les soutiens à Alain Juppé en Outre-mer ©Fedom

Les soutiens à Alain Juppé en Outre-mer ©Fedom

Lire aussi : 

Primaire de la Droite et du Centre: Les réactions en Outre-mer

Primaire de la Droite et du Centre: En Outre-mer, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy en tête

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment