Présidentielle 2017: En Nouvelle-Calédonie, Oscar Temaru à la chasse aux parrainages

No Comment

©Tahiti-Infos

Toujours en course pour la Présidentielle de 2017, le leader indépendantiste de la Polynésie française Oscar Temaru est en Nouvelle-Calédonie depuis mardi pour récolter les parrainages nécessaires à la validation de sa candidature. S’il peut compter sur le soutien de l’Union calédonienne, les divisions des autres partis indépendantistes Kanak ne facilitent pas sa tâche.

A la recherche des 500 parrainages nécessaires à la validation de sa candidature à l’élection Présidentielle de 2017, Oscar Temaru a rencontré le Palika et l’Union des progressistes mélanésiens (UPM) qui ont confirmé leur soutien au Parti socialiste pour 2017 et laisseront donc leurs militants trancher. Du côté de l’Union nationale pour l’indépendance (UNI) et de l’Union calédonienne (UC), les positions divergentes ne permettent pas une réponse commune à la requête d’Oscar Temaru. « Nous allons introduire la discussion auprès de nos organisations politiques qui décideront de l’attitude à tenir » a déclaré Victor Tutugoro, porte-parole de l’UNI, réaffirmant toutefois son soutien: « Nous nous plaçons dans cette solidarité entre nos peuples ». Quant à Daniel Goa, Président de l’UC qui a décidé de boycotter la Présidentielle, il appelle ses « militants élus à soutenir la candidature de Temaru, pour pouvoir tirer les tahitiens derrière lui et profiter de la Présidentielle pour re-concentrer ses forces derrière son combat pour l’indépendance ».

Avant de mobilise ses amis indépendantistes Kanak, Oscar Temaru avait rencontré François Hollande et recueilli de nombreuses promesses de parrainage en Corse, en août dernier ©T. Faatau / Outremers360

Avant de mobiliser ses amis indépendantistes Kanak, Oscar Temaru avait rencontré François Hollande et recueilli de nombreuses promesses de parrainage en Corse, en août dernier ©T. Faatau / Outremers360

Oscar Temaru souhaite profiter du boulevard médiatique de la Présidentielle pour exposer son combat pour l’indépendance de la Polynésie française. Son objectif final est avant tout de remporter le premier tour en Polynésie pour ensuite peser sur le débat national et auprès de l’ONU. « Nous avons expérimenté toutes les institutions coloniales: que ce soit communales, territoriales et jusqu’à la gestion des affaires du Pays. En faisant une analyse, on se dit qu’il faut que nous ayons tous les leviers de commande pour pouvoir mettre en place un développement durable et raisonnable pour notre Pays », explique le leader indépendantiste polynésien. Pour l’heure, le candidat disposerait de 458 parrainages, Nouvelle-Calédonie et Polynésie française inclues. Le parti indépendantiste affiche donc son optimisme pour la candidature de son leader. Le 25 février, le parti décidera des candidatures aux législatives de juin 2017. Moetai Brotherson, Tina Cross ou encore Richard Tuheiava, tous proches conseillers d’Oscar Temaru, sont d’ores et déjà pressentis pour y concourir.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment