Polynésie: « Nous serons prêts à accueillir ces assises » de l’Outre-mer assure Edouard Fritch

No Comment

©Outremers360

Ce jeudi 22 juin, le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a rencontré le Premier ministre Edouard Philippe à Matignon. Accompagné des députées polynésiennes Maina Sage et Nicole Sanquer, ainsi que de la Sénatrice Lana Tetuanui, le Président polynésien a assuré que la Polynésie serait la première prête « à accueillir et à déployer (…) les assises » de l’Outre-mer, une des promesses phares de Président Emmanuel Macron.

« La Polynésie française est prête et je suis très préoccupé par ce plan d’action qui devrait venir. En déclinaison de l’Accord de l’Elysée, ce plan d’action est le sujet essentiel de ces assises qui doivent se tenir dans chaque collectivités », a expliqué le Président polynésien à l’issue de son entretien avec Edouard Philippe. « Ce que j’ai souhaité dire au Premier ministre, c’est qu’au mois d’octobre, nous serions peut être les premiers prêts à accueillir et à déployer ce plan d’action à travers ces assises », assure-t-il. Le Président polynésien avait également évoqué cette idée lors de son entretien, ce mercredi 21 juin, avec la ministre des Outre-mer, également présente à la rencontre avec le Premier ministre. « Il reste à déployer le calendrier », poursuit le Président polynésien, qui n’a pas encore reçu de réponse du Premier ministre.

©Outremers360

©Outremers360

L’entretien aura également permis au Président de la Polynésie française de s’assurer du soutien du gouvernement concernant l’application de l’Accord de l’Elysée, signé en mars dernier par l’ancien Président de la République François Hollande. « Maintenant, il faut que l’on réfléchisse aux  déclinaisons qui doivent venir et qui correspondent pratiquement au plan de convergence attendu par la loi EROM ». Edouard Fritch a notamment salué « l’écoute » des prédécesseurs d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe. « C’est ce qui a fait qu’avec le précédent gouvernement, nous nous sommes bien entendus. L’ancien Président François Hollande et l’ancien Premier ministre Manuel Valls ont été très sensibles à la problématique de la Polynésie ».

©Matignon

©Matignon

Interview du Président de la Polynésie française à l’issue de son entretien avec le Premier ministre (en française et en tahitien):

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

ARTICLES POPULAIRES