Nouvelle-Calédonie: Paul Néaoutyine obtient le maintien de la défiscalisation pour l’usine du Nord

No Comment

©Matignon

Ce jeudi 24 novembre à Paris, le Président de la province Nord de la Nouvelle-Calédonie, l’indépendantiste Paul Néaoutyine, a rencontré le Premier ministre Manuel Valls à Matignon. Paul Néaoutyine a notamment reçu l’assurance du maintien de la défiscalisation pour l’usine du Nord et donc, le maintien de son activité.

Absent au XVème Comité des signataires qui s’est tenu à Paris le 7 novembre, Paul Néaoutyine a profité d’un passage à Paris pour rencontrer le Premier ministre, ce matin, à Matignon. Le Président de la province Nord et le Premier ministre ont en premier lieu abordé le sujet du nickel calédonien, plus particulièrement de l’usine du Nord (Koniambo nickel – KNS). En début de semaine, Paul Néaoutyine s’est rendu à Bercy pour un entretien avec le ministre des Finances Michel Sapin.

Le but de cette rencontre était de maintenir les aides fiscales pour l’usine du Nord. Bercy « comprend toute la sensibilité du dossier » et « va être compréhensif » pour les démarches de défiscalisation relatives à l’usine du Nord et sa centrale électrique. Défiscalisation maintenue, Glencore, actionnaire majoritaire de KNS, maintiendra donc l’activité de l’usine du Nord et l’annoncera le 1er décembre, à l’occasion de l’ « Investor Day ». Le maintien de la défiscalisation permettra à Glencore et KNS de ne pas rembourser les 200 millions d’euros engagés pour la centrale électrique de l’usine. C’est Paul Néaoutyine, après son entretien avec le ministre des Finances, qui a annoncé la bonne nouvelle aux dirigeants de Glencore. « Je suis rassuré, car le gouvernement n’a pas l’intention de retirer l’agrément pour le volet fiscal déjà accordé au projet KNS (…). Il ne s’agit pas d’une nouvelle aide, mais bien de préserver l’avantage fiscal lié à la centrale électrique ».

L'usine de Koniambo Nickel, menacée par un arrêt de son activité, est finalement sauvée ©Antoine Leveau

L’usine de Koniambo Nickel, menacée par un arrêt de son activité, est finalement sauvée ©Antoine Leveau

Autre sujet sensible, longuement abordé lors du dernier Comité des signataires: les listes électorales. Contrairement au Rassemblement des Indépendantistes et Nationalistes (RIN), Paul Néaoutyine se dit opposé à l’inscription automatique sur les listes référendaires des Kanak et plus généralement de tous les Calédoniens nés sur le territoire, option avancée par les non-indépendantistes de Calédonie Ensemble. Selon lui, l’inscription automatique « n’est pas une bonne idée », arguant qu’elle n’était en aucun cas un gage de participation au référendum et qu’elle pourrait fausser la participation au vote de 2018. Une position partagée par Sonia Lagarde, députée-maire UDI de Nouméa, qui expliquait à l’issue du Comité des signataires, « qu’être inscrit sur une liste électorale est une démarche personnelle, or tous ces gens n’ont pas fait la démarche, et il faudrait les inscrire de manière automatique. Je trouve que c’est inéquitable par rapport à des gens qui font un travail de recherche de papiers ».

Durant son entretien à Matignon, le Premier ministre a une nouvelle fois adressé ses condoléances aux familles des victimes des intempéries de Houaïlou ©Gaël Detcheverry

Durant son entretien à Matignon, le Premier ministre a une nouvelle fois adressé ses condoléances aux familles des victimes des intempéries de Houaïlou ©Gaël Detcheverry

Paul Néaoutyine est également revenu, avec le Premier ministre, sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie et le rapport des convergences et divergences entre les différentes mouvances politiques calédoniennes, réalisé par les experts Alain Christnacht et Yves Dassonville. « Un rapport d’une grande qualité » a confié Paul Néaoutyine, rejoignant l’avis de l’ensemble des élus calédoniens. Rappelons que ce rapport à été acté par la plupart des élus hormis les représentants Les Républicains de Nouvelle-Calédonie qui a seulement « acté l’existence du rapport ». Enfin, le Premier ministre a dit, une nouvelle fois, « son émotion » et a demandé au Président de la province Nord « de transmettre ses sincères condoléances aux familles des victimes » touchées par les intempéries et les glissements de terrain survenus dans la commune de Houaïlou en début de semaine. « La population et les familles seront aidées et soutenues en fonction des besoins » a, de son côté, affirmé Paul Neaoutyine à la sortie de son entretien.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment