Nouvelle-Calédonie: La Plateforme veut simplifier l’administration

No Comment

© La Dépêche de Nouvelle-Calédonie

En avant-première, la plateforme (Calédonie Ensemble, Rassemblement-Les Républicains, le MPC et Tous Calédoniens) a présenté ce lundi matin lors d’une conférence de presse un programme d’envergure, posant le cadre de relations simplifiées entre l’administration territoriale et les entreprises locales. Un sujet de notre partenaire de la Dépêche de Nouvelle-Calédonie.

Redonner la confiance aux acteurs économiques, voilà le mot d’ordre qu’a voulu lancer la plateforme loyaliste ce lundi 8 janvier 2018. Car “si le scrutin d’autodétermination sera au coeur de l’actualité cette année, la vie économique n’est pas mise de côté”. Ces derniers mois, la plateforme a ainsi travaillé sur divers sujets rassembleurs afin d’envoyer des signaux forts à l’économie locale. Dans cette optique, les quatre composantes loyalistes signataires de la déclaration commune du 15 juin dernier entend « redonner souffle et espoir » au tissu économique et social.

Confiance et simplicité : le texte, dévoilé ce lundi matin, veut initier un changement de philosophie dans les rapports avec l’administration et les entreprises calédoniennes. Ce programme sera porté par Bernard Deladrière, le membre Rassemblement-Les Républicains du gouvernement en charge de la modernisation de l’administration, et présenté ce mardi lors de la traditionnelle séance hebdomadaire du gouvernement local.

Ce programme très technique s’articulera principalement autour de sujets concernant la vie quotidienne de l’entreprise. On retiendra ainsi quatre points forts que sont : la simplification des dossiers de notification d’opérations de concentration et dans le secteur du commerce de détail ; le lancement du site infogreffe.nc et le déploiement des télé-services ; la simplification des procédures d’instruction du dispositif de défiscalisation locale et l’adoption d’une mesure temporaire de simplification des modalités d’agrément et de gestion du régime d’entrepôt privé particulier dans le cadre de la mise en oeuvre de la taxe générale sur la consommation (TGC).

Un ensemble de mesures dont les effets sont attendus durant les prochains mois et qui est partagé par les partis politique indépendantiste et non-indépendantistes signataires de la déclaration commune du 30 novembre dernier.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment