Najat Vallaud-Belkacem sera en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie fin octobre

No Comment

©Patrick Kovarik / AFP

La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem se rendra en Polynésie française du 20 au 24 octobre et en Nouvelle-Calédonie dans la foulée, rapportent les rédactions de TNTV et de Nouvelle-Calédonie 1ère.

La ministre sera en Polynésie le 20 octobre au soir et se rendra en Nouvelle-Calédonie à partir du 24 jusqu’au 28 octobre. Si, pour l’heure le programme de la ministre et la teneur de ce déplacement ne sont pas encore connus, il ne sera en aucun cas question de l’apprentissage des langues arabes comme supposé ça et là sur les réseaux sociaux. L’annonce faite en août dernier avait soulevé une vague de propos racistes et islamophobes vivement dénoncés par les médias de la Polynésie française. Ces derniers soulignaient d’ailleurs la nécessité d’un apprentissage des langues étrangères, inclue dans la réforme de l’Education nationale, et dont les langues polynésiennes pourraient en bénéficier.

En Nouvelle-Calédonie, la ministre arrivera quelques jours après le vote par le Congrès de la Charte du projet éducatif validée hier par le gouvernement calédonien. La première action prioritaire de cette charte concerne les langues Kanak, « l’enseignement des fondamentaux de la culture kanak va débuter dès la rentrée 2017 avec une heure par quinzaine pour tous les élèves de 6ème et également en seconde et en CAP » expliquait Céline Sage, chargée de mission sur le projet éducatif auprès du Vice-Rectorat. « On va également mettre en place le parcours civique scolaire pour les élèves de 5 à 18 ans, tous ceux qui restent jusqu’à la fin de la scolarité. Il va faire en sorte que tous les élèves puissent avoir accès à l’éducation civique de manière générale, selon un référentiel qui a été élaboré par les groupes de travail du projet éducatif ». De son côté, Hélène Iekawé, membre du gouvernement calédonien en charge de l’Education, a souligné la nécessité d’un appui des provinces, des communes et de l’Etat pour l’accompagnement de ces actions, « un engagement financier puisque la masse salariale va augmenter pour les 3 ans de 2,3 milliards. C’est des moyens en personnel et en formation. C’est également une expertise que l’Etat va apporter ».

Selon la ministre polynésienne de l’Education, Nicole Sanquer, Najat Vallaud-Belkacem souhaite « connaître la spécificité de la Polynésie française en terme d’éducation, de rencontrer les élèves », assure-t-elle. « A chaque dialogue de gestion, je parle de nos élèves, de nos dossiers… de nos problématiques sur le transport scolaire, sur les internats. Expliquer notre vaste territoire et comment gérer notre éducation sur un territoire plus vaste que l’Europe, c’est assez compliqué… et je me réjouis si cette visite est confirmée car elle verra que nous vivons sur un territoire où parfois, ça peut être compliqué » poursuit-elle en soulignant « Najat Vallaud Belkacem a exprimé son désir visiter le Pacifique : la Nouvelle Calédonie, la Polynésie française et Wallis et Futuna ». Cette visite s’inscrit bien évidemment dans le contexte de la Présidentielle de 2017.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés