Livre Bleu Outre-mer: Que retenir des mesures inscrites dans le livre bleu Outre-mer ?

1 Comment

© Ministère des Outre-mer

Présenté à l’Elysée devant plus de 400 élus et membres de la société civile ultramarine, le livre Bleu Outremer contient plusieurs mesures visant à développer l’activité économique des territoires ultramarins.

Parmi les principaux points du Livre Bleu, on peut citer :
– Création d’un nouveau dispositif d’intervention économique doté de 400 millions
d’euros sur le quinquennat « pour soutenir les initiatives privées »
– Le fonds exceptionnel d’investissement (FEI) sera abondé pour accompagner les
projets locaux (près de 500 millions d’euros sur le quinquennat)
– 700 millions pour les outre-mer dans le cadre des plans d’investissement dans
les compétences et l’expérimentation d’un contrat de professionnalisation adapté
– Réforme des aides économiques outre-mer pour mieux accompagner les entreprises
et les secteurs-clés avec la création d’un dispositif unique de zone franche et
des exonérations de charges simplifiées
– Prolongation jusqu’en 2025 des dispositifs d’aide fiscale (défiscalisation)
à l’investissement outre-mer pour assurer de la visibilité aux opérateurs du logement
social
– 500 gendarmes et policiers supplémentaires sur le quinquennat et une conférence
nationale pour la sécurité des outre-mer au second semestre 2018, présidée par
les ministres
– Projet de loi pour la prévention et la protection des risques naturels outre-mer
en 2019
– Fonds dédié à la prévention en matière de santé; contrats d’installation spécifiques
outre-mer pour les médecins libéraux
– Plan Eau pour la Guadeloupe avec l’objectif de faire cesser les « tours d’eau »
– Création de 100 postes de médecins hospitaliers sur des spécialités non-pourvues
– Développement des dispositifs d’accueil collectifs des enfants de moins de trois
ans, en priorité à Mayotte, en Guyane et à la Réunion, soit 6.500 places de crèches
sur le quinquennat
– Meilleur accompagnement des familles en cas d’évacuation sanitaire vers la métropole
– Extension des programmes de réussite éducative dans tous les quartiers relevant
de la politique de la ville outre-mer
– Grande conférence à la rentrée « pour donner un nouveau souffle à la politique
du logement outre-mer »
– Création en 2019 d’un Fonds pour la préservation de la biodiversité ultramarine
– Création d’une plateforme de recherche par bassin géographique pour mettre en
cohérence les acteurs et les réseaux
– Installation en Guyane du service « valorisation économique de la biodiversité »
de l’agence française de biodiversité (AFB)
– Création, en lien avec les collectivités locales, de deux réserves naturelles
d’ici 2022 outre-mer
– Installation d’une Mission nationale pour l’innovation et la French Tech outre-mer
– Mise en place de filières de valorisations locale et régionale des déchets
– Création d’un conseil stratégique du tourisme outre-mer

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

1 Commentaire

  1. CHAMPON

    de telles annonces sont forcement réductrices mais , pour ma part , je déplore qu il n y ait rien sur la jeunesse et ses attentes? la formation , l apprentissage , ERASMUS PRO , l emploi etc ne sont pas abordes et c est dommage
    les lobbies , par contre , restent dans le jeu de l ÉTAT..qui reste le chef d orchestre ! et les collectivites et leurs competences ou sont elles ?

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés