Législatives 2017: Inès Bouchaut-Choisy se met en marche pour Saint-Martin et Saint-Barthélemy

1 Comment

©DR

Représentante de Saint-Barthélemy et première femme Présidente du groupe Outre-mer au Conseil économique social et environnemental (CESE), Inès Bouchaut-Choisy se lance aujourd’hui un nouveau défi: les élections législatives dans la circonscription unique de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, munie d’une investiture la République en Marche.

Native de Saint-Barthélemy, Inès Bouchaut-Choisy revendique également un ancrage fort sur l’île de Saint-Martin. « Ma mère a toujours vécu à Saint-Martin et mes grands-parents vivaient à Saint-Barth. Je suis un peu partagée entre les deux îles depuis mon enfance », raconte-t-elle. Après des études en Guadeloupe, Inès Bouchaut-Choisy rejoint un groupe de concessionnaires automobiles où elle sera Chargée des Relations humaines et Gestion de carrières.

Un bagage qui lui permettra, à son retour à Saint-Barthélemy, d’ouvrir son propre cabinet de conseil dans l’accompagnement des jeunes à la création d’entreprise. « C’était à l’époque dans le cadre de la loi d’orientation des Outre-mer avec le projet « Initiatives jeunes » pour les accompagner à la création d’entreprise. J’ai exercé ce métier pendant une dizaine d’années, tant sur Saint-Barth que sur Saint-Martin ».

©Outremers360

Inès Bouchaut-Choisy le 10 mai, lors de la commémoration de l’abolition de l’esclavage ©Outremers360

« Au moment où Saint-Barth et Saint-Martin ont évolué en Collectivités d’Outre-mer, on m’a confié la mise en place de la Chambre économique multi-professionnelle et du Conseil économique, social et culturel » de la Collectivité. En 2008, le Conseil territorial de Saint-Barthélemy souhaite créer un Comité territorial du tourisme et Inès Bouchaut-Choisy, dont l’appétence pour le tourisme est avéré, décide de candidater au poste de Directrice. Défi réussi puisqu’elle occupa le poste de 2008 à 2014.

Nommée au CESE en 2014, Inès Bouchaut-Choisy présente une note sur le tourisme largement saluée par ses pairs, les membres de la délégation Outre-mer. « Cela m’a valu d’être en charge d’une étude intitulée « Promouvoir le tourisme durable en Outre-mer«  », souligne-t-elle. Fin mars 2017, le Président du groupe Outre-mer au CESE, le polynésien Christian Vernaudon, décide de laisser sa place au profit d’une femme. A l’unanimité, Inès Bouchaut-Choisy devient dans la foulée la première femme Présidente du groupe Outre-mer au CESE.

©St Martin's Week

©St Martin’s Week

Aujourd’hui, c’est un nouveau défi qui anime la représentante de Saint-Barthélemy. « Je me suis toujours intéressée à la politique », admet-elle, « mon grand-père a été, pendant longtemps, 1er adjoint au Maire de Saint-Barth et mon oncle était également 1er adjoint au Maire de Saint-Martin, autant dire que j’ai été baigné dans la politique depuis mon enfance ». En 2012, elle sera notamment la suppléante du candidat Guillaume Arnell. « Ca a été ma première expérience en politique ».

Pour Inès Bouchaut-Choisy, la République en Marche est « un mouvement citoyen qui réunit des personnes de bonne volonté pour faire avancer la France » explique-t-elle. « C’est essentiellement ce qui m’a motivé et qui m’a plu dans ce discours. Je considère aujourd’hui qu’il n’y a plus question de partis politiques, mais de travailler pour l’intérêt de la France », conclut Inès Bouchaut-Choisy. En attendant, la représentante de Saint-Barthélemy prépare minutieusement son programme, avec en ligne de mire, les fameuses assises des Outre-mer proposées par Emmanuel Macron durant sa campagne électorale.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

1 Commentaire

  1. Christine Frager

    Félicitations à Ines…Femme entreprenante…et en marche !