Législatives 2017: En Nouvelle-Calédonie, Les Républicains ont attribué leur investiture dans la 1ère circonscription

No Comment

©Les Républicains

La commission nationale d’investiture du parti Les Républicains a finalement choisi son candidat en Nouvelle-Calédonie. Bernard Deladrière, membre du gouvernement et proche du sénateur LR Pierre Frogier, représentera Les Républicains dans la 1ère circonscription calédonienne.

C’est donc Bernard Deladrière qui a été choisi pour porter l’investiture Les Républicains dans la circonscription regroupant Nouméa et les Iles. Membre du gouvernement en charge de la fiscalité, ancien président du comité de soutien à François Fillon et membre du groupe calédonien Le Rassemblement, qui l’estimait légitime pour l’investiture, Bernard Deladrière est candidat dans la première circonscription calédonienne. Pour la deuxième circonscription, c’est l’actuel député calédonien Philippe Gomes (UDI), également membre du parti Calédonie Ensemble, qui est pressenti pour recevoir l’investiture LR dans le cadre d’un accord avec le parti de centre-droite.

Bernard Deladrière ©Le Rassemblement / Les Républicains

Bernard Deladrière ©Le Rassemblement / Les Républicains

Pour rappel, plusieurs membres du parti Les Républicains, dont Sonia Backes, Simon Loueckhote, Harold Martin ou encore Isabelle Lafleur, s’étaient positionnés en faveur d’un vote des militants calédoniens pour choisir leur candidat à l’investiture LR. Une requête qui n’a finalement pas abouti. « Je regrette sincèrement que les états-majors parisiens n’aient pas jugé utile de faire confiance aux Calédoniens pour désigner aux mêmes les candidats qu’ils estimaient les mieux à même de les représenter », a déclaré Sonia Backes, qui pour l’heure, écarte son éventuelle candidature aux Législatives. De son côté, Gael Yanno, député de la Nouvelle Calédonie dans la législature précédente et partisan inconditionnel du maintien de la Calédonie au sein de la République, vient de confirmer sa candidature, regrettant à son tour la décision de l’état-major parisien.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment