Législatives 2017: En Nouvelle-Calédonie, 15 candidats déclarés

No Comment

©Marc Le Chélard / AFP (Archives)

A peine Emmanuel Macron élu Président de la République commence la campagne électorale des Législatives, qui cette année prend une dimension de « troisième tour » de la Présidentielle. En Nouvelle-Calédonie, 15 candidats sont alignés dans les deux circonscriptions que compte le territoire.

Première circonscription: Nouméa, province des Îles Loyauté et Île des Pins

Dans la première circonscription, la députée sortante Sonia Lagarde ne sera pas candidate à sa succession. En raison de la loi sur le non-cumul des mandats, l’édile de Nouméa a préféré choisir ses administrés de la Capitale calédonienne. Dans cette circonscription, huit candidats sont officiellement déclarés: Charles Washetine (Union nationale pour l’Indépendance), Lina Balmelli (Front national), Philippe Dunoyer (Calédonie ensemble), Sonia Backès (Rassemblement – Les Républicains NC), Gaël Yanno (Union pour la Calédonie dans la France), Germaine Némia Bishop (Rassemblement Autochtone et Souveraineté partagée), Bernard Deladrière (Les Républicains), Macate Wenehoua (sans étiquette, proche de l’Union progressiste mélanésienne).

Deuxième circonscription: Grande Terre (province Nord et Sud sauf Nouméa)

Dans la deuxième circonscription, le député sortant Calédonie Ensemble Philippe Gomès (Union des Démocrates indépendants) est candidat à sa succession, toujours investi par l’UDI. Face à lui, six candidats se sont officiellement déclarés: Louis Mapou (Union nationale pour l’Indépendance), Gil Brial (Union pour la Calédonie dans la France), Henri Bodeouarou (Rassemblement Autochtone et Souveraineté partagée) et Pascal Vittori (Tous Calédoniens). Pour ce qui est du Front national, Bianca Hénin devrait être candidate, l’officialisation de son investiture est prévue jeudi prochain. Enfin, Harold Martin, maire de Païta, a annoncé sa candidature. Toutefois, selon le site Calédosphère, le parti Les Républicains l’aurait suspendu suite à ses dernières prises de position contre le représentant LR en Nouvelle-Calédonie, le sénateur Pierre Frogier, resté silencieux au lendemain du premier tour de la Présidentielle. Pour l’heure, cette suspension ne remet pas en cause sa candidature aux Législatives.

Retrouvez le sujet complet des Législatives en Nouvelle-Calédonie avec Caledonia ci-dessous (à 9 min 20 sec):

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment