La Réunion : Les projets de la CINOR se concrétisent

No Comment

Siège de la CINOR ©CINOR

Ce jeudi 7 novembre a eu lieu la 7ème et dernière séance annuelle du conseil communautaire de la CINOR pendant laquelle pas moins de 48 rapports ont étés approuvés par les élus. Parmi ces rapports : les projets de création d’un « pôle entrepreneurial » et d’un « Campus » sur le parc Technor, d’une brigade intercommunale de police de l’environnement, et le bilan de la concertation préalable du projet de téléphérique urbain Bellepierre – La Montagne. 

« La CINOR poursuit le déploiement de sa stratégie posée en 2015 et vient d’opérer un nouveau virage opérationnel lors de ce nouveau conseil communautaire », indique la Communauté intercommunale du Nord de La Réunion, qui regroupe les communes de Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne. Après avoir attribué le marché pour la conception, la réalisation et l’exploitation de la première ligne de téléphérique urbain (Bois-de-Nèfles, Moufia, Chaudron), prévu pour 2019, les élus communautaires ont « acté le bilan de la concertation préalable portant sur une deuxième ligne et prévoyant de desservir Bellepierre – La Montagne ». Près de 1 200 contributions ont été recensées durant la période de concertation, du 29 septembre au 31octobre, indique la CINOR qui précise : « Près de 9 répondants sur 10 considèrent que la nouvelle ligne envisagée valorise le territoire, et ils sont 3 sur 4 à vouloir l’utiliser ».

« Outre la réponse à la problématique des déplacements, la redynamisation économique de l’agglomération a été au cœur des échanges », poursuit l’intercommunalité. Deux protocoles de réservation de parcelles sur le parc technologique Technor ont été approuvés. La première parcelle est concernée par un projet de création d’un « pôle entrepreneurial ». « Ce bâtiment de 3 000 m2,  dont le début des travaux est prévu en 2019, permettrait notamment d’héberger des espaces de coworking, d’incubation, de services (Technopole, incubateur, French Tech, Industrie du Futur, Ocean Work Center, Cluster aéronautique…). Il constituerait  un véritable « bâtiment ressources » pour les entreprises de la Technopole, les porteurs de projets, et plus généralement le monde économique. Quant à la deuxième parcelle, il est prévu qu’elle accueille le « Digital Campus », un centre de formation et d’enseignements de 3 500 m2  dont la construction commencerait début 2019 », a détaillé la CINOR.

 Vers un partenariat avec Simplon Réunion

Toujours sur le volet de la transition numérique, les élus communautaires ont fait part de leur intention de signer un partenariat avec Simplon Réunion, « structure qui forme au numérique les personnes les plus éloignées de l’emploi et associée au dispositif Première chance lancé en 2013 ». Ce partenariat aura pour objectif « de développer des actions de sensibilisation, de médiation et de formation dans le secteur du numérique, de (re)motiver des jeunes en difficulté scolaire et de les préparer aux métiers de demain, d’appuyer les initiatives de création d’activités en lien avec l’économie numérique ». La première action prévue est à destination des jeunes en situation de décrochage scolaire et porte sur une initiation gratuite au monde et aux métiers numériques.

Extension du Port de Sainte-Marie

« Le projet de réaménagement et d’extension du port de Sainte-Marie entrera prochainement dans sa première phase de concrétisation », indique également la CINOR. « Les élus communautaires ont validé le programme des travaux de la phase 1 dont le coût est estimé à 15 millions d’euros. Il s’agira dans un premier temps de réaménager le bassin existant (180 anneaux), d’optimiser les pontons pour créer 30 anneaux et de réaliser un nouveau bassin pour 140 anneaux supplémentaires, avec disposition d’accueil de croisiéristes et de transport par cabotage ». A ces réalisations, la CINOR envisage un bâtiment comprenant des locaux techniques, la capitainerie, des magasins d’accastillage, de tourisme et diverses activités en lien avec les secours en mer, des restaurants avec terrasse. La procédure d’appels d’offre telle qu’envisagée prévoit une attribution du marché de conception et de réalisation en août 2018, en vue d’une livraison mi-2020.

En matière de logements, la CINOR a accordé de nouvelles garanties d’emprunt pour la réalisation de 9 opérations de logements sociaux et très sociaux (près de 230), et sa participation financière pour la certification « Habitat & Environnement DOM » pour près de 100 logements. « La certification Habitat & Environnement est délivrée par l’organisme certificateur CERQUAL, sur une approche multi-critères (consommation énergétique, confort acoustique, gestion de l’eau, impacts maîtrisés sur l’environnement…) », précise l’intercommunalité. Côté environnement et gestion des déchets, les élus ont donné leur feu vert pour entamer les démarches nécessaires en vue de constituer une brigade intercommunale de police de l’environnement. « Cette brigade sera encadrée par un chef de police et composée d’agents assermentés, capables donc de verbaliser en cas de manquement au règlement de collecte de l’intercommunalité », conclut la CINOR.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment