« Initiative Polynésie » : Un réseau associatif pour épauler les entrepreneurs

No Comment

©Radio 1 Tahiti

Présenté par le Vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, « Initiative Polynésie » est un réseau associatif de financement des créateurs d’entreprise, rapporte Radio 1 Tahiti. A travers ce réseau, les porteurs de projets bénéficieront d’un suivi régulier et peuvent être parrainés par des chefs d’entreprise.

Selon Vairea Le Goaster-Sine, Directrice d’Initiative Polynésie, cette nouvelle plateforme viendra compléter les dispositifs d’aide déjà existants sur le territoire, comme l’Adie, le Cagest, la Sofidep ou encore la CCISM. Ce réseau associatif délivre des prêts à taux zéro et offre un suivi personnalisé, avec la possibilité d’être parrainé par des chefs d’entreprise, indique Radio 1 Tahiti. Et c’est la mise en réseau avec des chefs d’entreprises qui constitue la « valeur ajoutée » d’Initiative Polynésie, a insisté le Vice-président polynésien. Déjà, Initiative Polynésie dispose d’une vingtaine de parrains bénévoles, « des chefs d’entreprises du secteur du tourisme, de l’assurance et du commerce ». La mise en relation avec un parrain n’est toutefois pas obligatoire. Le suivi de son projet est, en revanche, systématique pendant toute la durée du prêt, a précisé Vairea Le Goaster-Sine.

Entièrement gratuit, Initiative Polynésie s’adresse plus particulièrement aux TPE en raison du montant des prêts qui ne peut dépasser les 2 millions de Fcfp (16 760 euros). C’est « un coup de pouce, mais on ne se substitue pas aux banques ni à la Sofidep », souligne Vairea Le Goaster-Sine au micro de Radio 1 Tahiti. Le Vice-président polynésien précise que c’est le dirigeant qui bénéficie directement de ce prêt, ce qui lui « permet d’avoir un apport personnel, une condition souvent obligatoire pour obtenir un prêt de la banque ». Pour son lancement, Initiative Polynésie dispose d’un fonds d’intervention de 75 millions de Fcfp (50 millions délivrés par le Pays, 25 millions par la CCISM), soit environ 630 000 euros. A noter qu’un tel réseau associatif existe déjà en Nouvelle-Calédonie : Initiative Nouvelle-Calédonie, qui fête ses 10 ans cette année.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment