Francophonie: Ameenah Gurib-Fakim, Présidente de Maurice reçoit Michaëlle Jean

No Comment

La Présidente de la République Ameenah Gurib Fakim a accueilli le 24 mars dernier, à la State House la Secrétaire générale de la Francophonie Michaëlle Jean en visite officielle dans l’Océan Indien. L’objectif de cette rencontre : préparer le  XVIème Sommet la Francophonie qui se tiendra en novembre prochain à Madagascar et voir comment les innovations à Maurice peuvent servir d’exemple.

Après Madagascar, Michaelle Jean s’est rendue à Maurice avant de visiter les Seychelles. Michaelle Jean a manifesté son enthousiasme, sa joie de retrouver la présidente en la qualifiant de « son amie » dès que la Présidente est rentrée dans la pièce pour l’accueillir. Deux femmes qui ont eu déjà l’occasion de se rencontrer à Paris au siège de l’OIF, pour échanger et travailler sur les possibles coopérations à mener en vue du prochain sommet. C’est ensemble qu’elles se sont mises d’accord et ont défini les thématiques à travailler. Pour cette seconde rencontre, Outremers 360 a eu le privilège de vivre cette visite de l’intérieur et d’assister à la rencontre entre ces deux « femmes d’influence pétries d’énergie de combat » pour reprendre les mots de Michaëlle Jean, qui partagent des valeurs communes et le combat pour le partage de la connaissance. L’admiration commune  et le respect mutuel se sont fait sentir pendant tout l’échange. La Présidente de Maurice a profité de  cette occasion pour saluer officiellement l’élection de Michaëlle Jean à la tête de l’OIF. Elle a ainsi mis en valeur son statut de femme à la tête de cette organisation qui a toute son importance et représente 52 % de la population mondiale. Un signal fort et avec qui elle confirme partager de nombreux points communs.

Un Sommet de la Francophonie qui permettra de valoriser la Région Ocean Indien

Michaëlle Jean a confirmé que le XVIe Sommet se tiendra en effet à Antananarivo les 19 et 20 novembre 2016 sur le thème : “Croissance partagée et développement responsable”. Le Sommet réunira les membres de la région de l’Océan Indien et les 80 Etats et gouvernements répartis sur les 5 continents de la Francophonie. « C’est une occasion de renforcer les liens avec l’Organisation Internationale de la Francophonie qui regroupe à ce jour 80 pays à travers le monde », a déclaré Ameenah Gurib-Fakim. « Le Sommet permettra aux pays de la région de définir des stratégies communes afin de promouvoir le développement socio-économique ». S’appuyant sur le soutien constant apporté par l’Organisation aux pays durant les moments difficiles, notamment en cas d’instabilité politique ou de crise économique, Ameenah Gurib-Fakim a également avancé le partcipation active de cette partie du monde.« La région aura son mot à dire dans ce sommet », a affirmé la Présidente. L’occasion de pouvoir valoriser les atouts et le savoir-faire de Maurice devant des représentants de tous ces pays mais également devant des partenaires privés.

S’inspirer du modèle mauricien en terme de biodiversité

Une région qui pour Michaëlle Jean est un véritable « espace de solution » ayant mis l’accent sur   des urgences « comme soutenir la croissance, la création d’emploi, la formation professionnelle des jeunes ». Mais c’est le vivier de la biodiversité qu’offre cette région qui a été mis en exergue. Un vivier de possibilités, une expertise bien présente et incarnée par la Présidente de Maurice à travers ses compétences dans la filière des plantes à valeur ajoutée, comme l’indique Michaelle Jean. Face à cette demande, il s’agit pour Michaëlle Jean, une occasion de structurer l’offre. Comment peut-on s’instruire du modèle mauricien avec l’économie bleue, l’économie verte, le tourisme durable, les savoirs-faire traditionnels? Comment s’en inspirer pour en faire un levier pour les pays de la région? Autant de questions auxquels devront répondre les différents intervenants présents lors de ce Sommet. Il y a donc une préoccupation à saisir et des partenariats à nouer.

La biodiversité pourrait servir de modèle à de nombreux pays surtout dans un agenda important  après la Cop 21 et la prochaine Cop 22 qui se tiendra à Marrakech. Michaëlle Jean souhaite sur ces thèmes mobiliser les différents acteurs et pays et en faire un vrai sujet prioritaire. Après voir passé quelques jours à Madagascar où elle ouvert le premier bureau de coopération régionale à Madagascar pour sensibiliser tous les acteurs de la région sur ce sujet avant le Sommet de la Francophonie.

Et de conclure « nous peuples de la Francophonie nous avons beaucoup à montrer au monde »et de ce bassin elle souhaite en faire un véritable espace de potentialité et rajoute quand « on se retrouve dans un pays comme celui de la République de Maurice où la langue officielle entre autre sont les deux langues parlées sur les 5 continents, c’est une double chance avec la fierté des autres langues présentes, vous rajoutez vos chances !”. Unies dans la diversité, elles ont conclu l’entretien sur quelques mots en créole, l’une en créole haïtien et l’autre en créole mauricien. Ne dit-on pas créole un jour créole toujours !

Propos recueillis par Marie-Christine Ponamalé

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment