Essais Nucléaires: « Nous devons faire en sorte que les victimes soient indemnisées »

No Comment

Lors des questions au gouvernement de ce mercredi 6 juillet, la députée polynésienne Maina Sage (UDI) a interpellé le gouvernement, plus particulièrement le Premier ministre, sur l’engagement pris par le Président de la République quant « aux actes de réparations » vis à vis des victimes des essais nucléaires.

Rappelant l’inefficacité de la Loi Morin de 2010 qui indemnise les victimes des essais nucléaires, la députée de la Polynésie française Maina Sage, a tenu à ce que le gouvernement confirme « les actes forts de réparations » annoncés par le Président de la République lors de sa visite sur le Territoire en février dernier. Alors que la question était destinée au Premier ministre, c’est finalement Marisol Tourraine, ministre de la Santé, qui a répondu à la députée. « Je salue la mémoire de celles et ceux qui ont été impactés par les essais nucléaires« , a débuté Marisol Touraine, « et c’est pour permettre l’indemnisation de ces victimes qu’a été votée la loi Morin (…). Vous l’avez dit vous-même, la loi n’a pas produit les effets escomptés et c’est pour cela que nous avons souhaité engager un certain nombre de modifications« .

Maina Sage, député de la Polynésie française, a interpellé le gouvernement sur les engagement pris par le Président de la République ©Capture / Twitter LCP Sénat

Maina Sage, député de la Polynésie française, a interpellé le gouvernement sur les engagement pris par le Président de la République ©Capture / Twitter LCP Sénat

En premier lieu, la ministre de la Santé a rappelé que la Commission d’indemnisation des victimes des essais nucléaires (CIVEN) a été rendue indépendante l’an dernier, « ce qui veut dire qu’elle ne relève plus du gouvernement et juge ou apprécie en toute impartialité les demandes qui lui sont formulées« . En second lieu, la Commission de suivi des conséquences des essais nucléaires (COSCEN), qui s’est réuni dès 16h30 au Ministère de la Santé en présence de la députée et du Président de la Polynésie française, dépend désormais du Ministère de la Santé, « pour que les enjeux de santé soient bien pris en considération« . Enfin, concernant les critères d’évaluation que les associations des vétérans du nucléaire et le Président de la République (entre autres) souhaitent modifier « pour une meilleure justice« , Marisol Touraine confirme, « je vous proposerai un nouveau décret qui permet de revoir les critères d’évaluation des victimes des accidents nucléaires et qui nous permette d’aller de l’avant. Nous sommes tous mobilisés, nous devons faire en sorte que les victimes soient indemnisées, c’est le sens de l’action du gouvernement« .

msage

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment