Egalité réelle en Outre-mer: Philippe Gomes veut plus pour la Nouvelle Calédonie

No Comment

Philippe Gomès, député (UDI) de la Nouvelle-Calédonie, a demandé entre autres une baisse des frais bancaires et un alignement des prix de l’électricité sur ceux de l’Hexagone.

Le député de la Nouvelle-Calédonie Philippe Gomès (UDI) s’est félicité lundi de la loi sur l’égalité réelle en Outre-mer, qui sera examinée le 3 octobre à l’Assemblée nationale, mais a souhaité des efforts supplémentaires en faveur de la Nouvelle-Calédonie.

Le ressort de l’État.

Très autonome, la Nouvelle-Calédonie exerce de nombreuses compétences économiques, sociales ou fiscales mais « une part de l’égalité réelle » reste du ressort de l’État, a indiqué l’élu à la presse. « C’est la première fois qu’un projet de cette ampleur est proposé, il faut saisir l’opportunité pour que la Nouvelle-Calédonie soit moins à l’écart de cette égalité », a-t-il également déclaré.

Un dispositif d’aide « trop restrictif ».

Philippe Gomès a notamment prôné une révision du dispositif d’aide à la continuité territoriale, aujourd’hui « trop restrictif et inadapté » au coût moyen d’un billet Nouméa-Paris (1.915 euros). « Le dispositif a été modifié en 2009 et depuis le nombre de bénéficiaires est passé de 12.000 à 3.000. Les Calédoniens sont lourdement pénalisés », a-t-il affirmé. « Par exemple, en Nouvelle-Calédonie, l’aide est de 530 euros par billet lorsque les revenus déclarés l’année écoulée, divisés par le nombre de parts du foyer, sont inférieurs ou égaux à 10 000 euros. Sachant que le coût moyen des billets Nouméa/Paris est de l’ordre de 1 927 euros, il apparaît qu’un couple avec deux enfants (3 parts) devra consacrer à ses billets, malgré l’aide, environ 5 195 euros, soit au moins 17,5 % de son revenu annuel », explique le parti du député Gomes, Calédonie Ensemble. Il propose donc de « réviser les arrêtés d’application de sorte qu’ils tiennent désormais compte du coût moyen des billets d’avion constaté entre la collectivité de résidence et la métropole, et de l’impact de ce coût, malgré l’aide, sur les revenus des bénéficiaires ».

Philippe Gomès a également réclamé une réduction des taux d’intérêt bancaires « actuellement supérieurs de 1% à 4% aux taux métropolitains » ainsi qu’un alignement des tarifs bancaires de base d’ici 5 ans. Cette revendication du député est d’ailleurs ancienne. L’extension à l’archipel de toutes les aides aux entreprises de la BPI (Banque publique d’investissement), l’alignement des prix de l’électricité sur ceux de l’Hexagone et la suppression « comme pour les DOM » de l’agrément préalable de Bercy pour la défiscalisation du logement social feront également l’objet d’amendements, déposés par Philippe Gomès. « En Nouvelle-Calédonie, le prix de l’électricité est de 128% supérieur à celui de la métropole. Dans cette perspective, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française attendent toujours le rapport que le Gouvernement devait présenter au Parlement « avant le 31 décembre 2015 », afin de déterminer les mesures spécifiques d’accompagnement et les modalités selon lesquelles ces territoires pourraient bénéficier de la CSPE pour compenser leurs surcoûts de production d’électricité ».

Disparités sociales.

Dépendante des revenus du nickel et des transferts publics, l’économie calédonienne est marquée par des fortes disparités sociales. L’archipel figure, selon l’ONU, au 50e rang mondial en terme de développement humain, trente rangs derrière la Métropole. Les autres Outre-mer ne sont pas mieux classés: Wallis et Futuna sont à la 53ème place, La Réunion à la 54ème, tandis que la Guyane et la Polynésie française se classent respectivement aux 73ème et 75ème rang. Mayotte ferme la marche, le plus jeune département français est au 107ème rang mondial en développement humain.

©AFD

©AFD

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data