Polynésie Française : Edouard Fritch auditionné à l’ONU en octobre pour défendre l’autonomie

No Comment

© TNTV

Le Président de la Polynésie française Edouard Fritch se rendra au siège de l’ONU à New-York en octobre. 

Le vendredi 26 février, Edouard Fritch a annoncé qu’il se déplacera à New-York pour parler de l’autonomie de la Polynésie Française au sein de la quatrième commission de l’ONU chargée chargée des politiques spéciales et de la décolonisation liée aux territoires non autonomes. Une annonce faite lors d’une conférence de presse consacrée à faire le bilan de la visite du Président de la République, François Hollande.Lors de cette commission,  l’ONU recommande l’ouverture du dialogue entre la puissance administrante (la France dans le cas de la Polynésie) et ceux qui souhaitent que le territoire se dirige vers l’indépendance. Dans ce cadre,  Oscar Temaru le leader du Taviani,sera également auditionné par les membres de cette audition. Jusqu’ici, la voix de la France et même celles des autonomistes polynésiens a été quasi inaudible au sujet de la Polynésie française à l’ONU rapporte le journal Tahiti-infos.La Polynésie française avait été inscrite en 1946 sur la liste des Nations Unies, en même temps que la Nouvelle-Calédonie, mais en avait « curieusement » disparu en 1963, et ce, sans l’aval de l’Assemblée générale. En 2013, l’Assemblée générale de l’ONU avait décidé de réinscrire la Polynésie France sur la « liste des territoires non autonomes ». Hormis la Polynésie Française, cette  » liste des territoires non autonomes » compte 16 autres pays: Anguilla, les Bermudes, Gibraltar, Guam, les Îles Caïmanes, les Îles Falklands/Malvinas, Montserrat, les Pitcairn, les Îles Vierges américaines, les Îles Vierges britanniques, le Sahara occidental, Sainte-Hélène, les Samoa américaines, la Nouvelle-Calédonie, Tokélaou et lesÎles Turques et Caïques.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment