Déplacement d’Annick Girardin à Mayotte : Les enjeux de sa visite dans le département

No Comment

© Outremers 360

La Ministre des Outre-mer Annick Girardin débute la rentrée 2017 avec un premier déplacement officiel à Mayotte du 31 août au 3 septembre. Un programme ministériel centré sur des enjeux importants pour ce 101ème département français.

« Mayotte et la Guyane sont deux sujets sur mon bureau, sur lesquels j’ai commencé à travailler. Il y a besoin de réponses urgentes, mais nous avons aussi à construire ensemble un avenir pour ces territoires » déclarait Annick Girardin lors de sa rencontre avec les parlementaires ultramarins le 10 juillet dernier.Pour sa première visite à Mayotte, la Ministre des Outre-mer débutera sa journée  autour des enjeux de la jeunesse et de l’éducation avec une visite du lycée de Petite Terre à Pamandzi et une rencontre avec les représentants de la communauté éducative. Annick Girardin signera une convention sur la protection maternelle et infantile, l’occasion de faire le point sur les engagements de l’Etat pour la jeunesse et la santé mahoraises.

Dans ce département, le nombre d’enfants scolarisés a sensiblement augmenté passant de 6000 en 1976 à 94 000 élèves en 2016.Une évolution rapide qui n’a pas été accompagné des infrastructures scolaires. Un rapport de l’académie de Mayotte daté de 2014 établissait à 500, le nombre de classes manquantes dans ce département. La prédécesseure d’Annick Girardin, l’ancienne Ministre des Outre-mer Ericka Bareigts avait annoncé en octobre 2016 sa volonté de doubler les investissements consacrés à la construction d’écoles primaires.Profitant certainement de la visite de la Ministre des Outre-mer, le syndicat CGT Educ’action Mayotte a appelé à la mobilisation ce jeudi 31 août pour dénoncer une école « à la dérive ».

Ensuite, ce sont les thèmes de la biodiversité et de l’approvisionnement en eau qui concentreront l’objet du deuxième jour de déplacement de la ministre.  Elle échangera d’abord avec les acteurs engagés dans la préservation de l’environnement lors de la visite du jardin botanique et et de la forêt de Coconi. Le département possède un patrimoine naturel « d’importance mondiale » : un lagon de 1500 km² qui abrite 24 espèces de mammifères marins et 130 espèces d’oiseaux, près d’une quarantaine d’espèces florales endémiques, plus de 610 espèces de plantes vasculaires indigènes (fougères, arbres, orchidées et autres plantes à fleurs). Une biodiversité exceptionnelle aujourd’hui menacée à l’instar des mangroves mahoraises.

Annick Girardin signera ensuite une convention eau entre le SIEAM et l’AFD, quelque mois après la crise de l’eau qu’a connu le département. En effet, du 25 décembre au 28 février dernier, l’eau domestique était coupée deux jours sur trois, à tour de rôle dans les différentes communes, puis un jour sur deux, date à laquelle ces tours d’eau ont été suspendus. Pendant ces coupures, l’eau domestique ne pouvait plus être considérée comme potable.

Enfin, la Ministre des Outre-mer Annick Girardin abordera aussi la question de lutte contre l’immigration et la sécurité le 3 août.  Elle rencontrera les les fonctionnaires de la direction départementale de la sécurité publique de Mayotte et les agents de la police aux frontières. Annick Girardin baptisera un nouveau bateau des affaires maritimes et visitera la gendarmerie de Petite-Terre.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment