Crise sociale en Guyane: Gouvernement et Collectifs font des gestes d’ouverture de dialogue

No Comment

©AFP

Ericka Bareigts et Mathias Fekl sont attendus en Guyane ce mercredi, au lendemain d’une marche qui a rassemblé plus de 20 000 personnes. Ils seront reçus par le collectif « Pou la Gwiyann décollé ».

« Nous allons les écouter puis décider de la suite » a déclaré l’un des porte-parole du Collectif. Une rencontre est prévue ce  jeudi ». La venue d’une délégation  ministérielle était la condition sine qua non des grévistes pour venir autour de la table des négociations.  Après des marches dans les rues de Cayenne et de Saint-Laurent du Maroni, le gouvernement a fait un autre geste qui s’ajoute  aux premières annonces apportés par la mission de haut-fonctionnnaires conduite par Jean-François Cordet.
Après dix jours de mobilisation, la sortie de crise semble se profiler. Le Premier Ministre Bernard Cazeneuve,  a réaffirmé l’engagement du gouvernement dans ce conflit. « A l’écoute des préoccupations des Guyanaises et des Guyanais, mon Gouvernement restera pleinement disponible et mobilisé pour y apporter les réponses appropriées dans le respect des valeurs républicaines ».  Des leur arrivée ce soir , les deux ministres feront un point-presse à 18h30(heure locale) avant une rencontre avec le collectif Pou Lagwiyann dekolé, selon France-Guyane.

Les Ministres de l’Outre-mer et de l’Intérieur n’arrivent pas les mains vides. Selon le journal Les Echos, le gouvernement pourrait présenter un pacte de développement de la Guyane de 4 milliards sur un peu moins de 10 ans, soit « l‘équivalent de 400 à 500 millions d’euros par an ».La nouvelle proposition de pacte prendrait cette fois la forme d’un avenant au contrat de plan Etat-Région 2015-2020 qui ne prévoyait que 430 millions d’euros d’investissements. Mais Matignon a démenti cette information auprès de l’AFP précisant que »les ministres ne seraient pas partis avec une enveloppe prédeterminée ».  Dans cette même journée, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé une enveloppe de  20 millions d’euros pour le Centre hospitalier Andrée Rosemon de Cayenne (CHAR), très endettée. « Une aide en fonctionnement exceptionnelle de 20 millions d’euros lui sera attribuée dès 2017 pour qu’il puisse reconstituer sa trésorerie et régler ses dettes courantes sans tarder »,souligne le communiqué.

En Guyane, malgré la grève illimitée, les commerces comme les libre-services, les supermarchés et hypermarchés ainsi que les stations-services étaient ouverts à la population. Le marché aux poissons du Vieux-port de Cayenne a également une « vente-flash »ce mercredi jusqu’à écoulement des stocks.
Coté du ciel guyanais, Air France a renforcé pour mercredi et jeudi son programme de vols moyen-courriers entre la Guyane et la Martinique pour faciliter les voyages entre la Guyane et Paris, via la Martinique. « La priorité de la compagnie est de permettre aux clients bloqués en Guyane ou en Europe depuis plusieurs jours de se rendre à destination », écrit la compagnie qui propose à ses clients réservés entre le 24 mars et le 2 avril 2017 des solutions de report de leur voyage sans frais. La compagnie  avait annulé ses vols entre l’Hexagone et la Guyane depuis dimanche, en raison du mouvement social.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment