Biodiversité en Outre-mer : Une mission de l’Assemblée Nationale en déplacement à la Réunion

No Comment

© Facebook Nathalie Bassire

Frédérique Tuffnell, députée de Charente-Maritime, et Nathalie Bassire, députée de La Réunion effectuent jusqu’au 22 décembre, une mission d’évaluation sur l’application de la loi sur la reconquête de la biodiversité, adoptée en août 2016.

Tout au long de cette semaine, les deux députées vont auditionner les différentes associations de protection de l’environnement mais aussi les acteurs publics (Préfecture, services déconcentrés de l’État, Région Réunion, Parc national, organismes de recherche et de conservation). Objectif: mieux cerner les enjeux de cette thématique en milieu insulaire tropical, mais aussi faire le point sur la mise en œuvre locale des dispositions prévues par le texte de loi et les textes d’application.

La loi sur la reconquête de la biodiversité prévoit en Outre-mer le renforcement des mesures destinées à lutter contre la biopiraterie. La loi se donne aussi l’objectif de protéger de 55 000 hectares de mangroves à l’horizon 2020, via la mise en œuvre d’un programme d’actions, décliné selon chaque territoire. Elle prévoit l’élaboration d’un plan d’action visant  à protéger 75 % des récifs coralliens dans les outre-mers d’ici 2021, comprenant l’interdiction de draguer les fonds dans les zones de récifs. La loi institue une meilleure représentativité de l’outre-mer dans l’Agence française pour la biodiversité. Pour rappel, les outre-mer représentent plus de 80% de la biodiversité française.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment