Ary Chalus, Alfred Marie-Jeanne et Rodolphe Alexandre à Paris pour évoquer les problèmes de leurs collectivités

No Comment

Les trois présidents des départements français d’Amérique se sont déplacés à Paris pour une rencontre avec le Premier Ministre Manuel Valls ou la Ministre des Outre-mer George Pau-Langevin. L’occasion de discuter des problématiques brûlantes qui touchent ces territoires.

Faire le point sur les difficultés auxquelles font face des différentes collectivités des Antilles-Guyane, telle était l’objectif des rencontres des présidents de collectivités récemment élus avec soit Manuel Valls, soit George Pau-Langevin . Le président de la collectivité territoriale de la Martinique qui a été reçu en début d’après-midi par la Ministre des Outre-mer. Alfred Marie-Jeanne a souligné la situation financière de la nouvelle collectivité de Martinique qu’il juge catastrophique. « J’ai évoqué la situation de la collectivité qui n’était pas rose mais plutôt désastreuse », affirme Alfred Marie-Jeanne. Ce dernier a d’ailleurs annoncé qu’il comptait faire le compte administratif des deux anciennes collectivités (ex conseil régional et ex-conseil général). Toutefois, Alfred Marie-Jeanne a précisé avant tout qu’il souhaitait faire la lumière sur la gestion de ses prédécesseurs.« Je ne veux pas qu’on me camoufle la vérité et qu’on essaie de me faire passer un déficit pour un excédent ».  Pour Rodolphe Alexandre, le président de la collectivité territoriale de Guyane, il a été également question de la situation financière. La nouvelle collectivité territoriale mise en place le 1er janvier, détient une comptabilité fragile. « La situation financière héritée de l’ancien Conseil général a considérablement dégradé l’outil », précise Rodolphe Alexandre.

Outre le point sur la santé économique des deux collectivités territoriales de Martinique et de Guadeloupe, des dossiers propres à chaque département ont aussi été évoqués. Comme pour la Martinique où Alfred Marie-Jeanne a abordé la question des sargasses et plus largement du problème de l’érosion des plages. La question du cyclotron a été discuté avec la ministre des Outre-mer. Rodolphe Alexandre a choisi de mettre en avant entre autre les dossiers du mix énergétique, de la continuité territoriale et des garanties financières promises par la Caisse des Dépôts. Le président de la Région Guadeloupe s’est aussi entretenu avec le  Premier Ministre Manuel Valls ce 25 janvier. Plan Séisme pour les lycées et écoles, la Coupe Davis, le Mémorial Acte mais surtout le dossier de l’eau et de la création d’un EPIDE (Etablissement d’un établissement public d’insertion de la défense) en Guadeloupe ont été soulignés lors de cette rencontre. À l’issue de cette entrevue, Ary Chalus s’est dit satisfait de la rencontre avec les membres de l’exécutif . « Il (Manuel Valls, ndlr) m’a confirmé en  présence de Mme Pau-Langevin que l’Etat sera à nos côtés pour régler ces problèmes ». Satisfaisant mais prudent, le président du conseil régional de Guadeloupe a précisé toutefois qu’il espère qu’il y aura un suivi de ces dossiers. Ary Chalus rencontre également la Ministre des Outre-mer ce 26 janvier à 16 heures.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment