Archipel des Chagos: Le gouvernement mauricien conteste la décision du Royaume-Uni refusant la réinstallation des anciens habitants de l’archipel

No Comment

©DR

Jeudi 17 novembre, le gouvernement mauricien a contesté la décision du Royaume-Uni d’interdire la réinstallation des anciens habitants chagossiens sur l’archipel. L’Archipel des Chagos est au cœur d’un conflit diplomatique entre l’île Maurice, qui le revendique, et le Royaume-Uni qui l’administre.

« Ce n’est pas aux Anglais de dire si oui ou non les Chagossiens peuvent retourner dans l’archipel, car nous ne leur reconnaissons pas ce droit », a fait valoir le gouvernement mauricien. L’interdiction du Royaume-Uni de tout retour des Chagossiens sur l’archipel est motivé par une compensation financière, versée sur 10 ans, d’un montant d’environ 47 millions d’euros. Le gouvernement mauricien se dit toutefois « extrêmement sensible aux souffrances endurées par les Chagossiens » depuis leur exil dans les années 60, « l’argent ne peut cicatriser cette plaie profonde » poursuit-il. L’Archipel des Chagos abrite également une base militaire américaine sur l’île de Diego Garcia, dont le bail d’occupation a été reconduit pour 20 ans par le Royaume-Uni et ce, à partir du 30 décembre 2016.

Lire aussi :

Archipel des Chagos: Devant l’ONU, le Premier ministre mauricien défend la cause des chagossiens

Archipel des Chagos: L’île Maurice compte saisir la Cour internationale de Justice

Archipel des Chagos :

Situé dans le centre de l’Océan Indien, l’archipel des Chagos est entouré par les Maldives au nord, les Seychelles à l’ouest et les Mascareignes, dont Maurice, au sud-ouest. Sa ZEE est de 636 600 km². Autrefois sous domination française, l’archipel des Chagos devient formellement britannique avec le traité de Paris du 30 mai 1814. Il fait d’abord partie intégrante de la colonie des Seychelles avant d’être intégré à la colonie britannique de l’île Maurice le 31 aout 1903. Le 8 novembre 1965, l’archipel est détaché de Maurice, trois ans avant l’indépendance de l’île, et devient un territoire britannique d’Outre-mer: le Territoire britannique de l’Océan Indien (BIOT). En dédommagement, le gouvernement mauricien obtient d’importantes subventions et son indépendance. Néanmoins, l’île Maurice revendique sa souveraineté sur l’archipel depuis celle-ci, et récemment, depuis la création en 2010 par le Royaume-Uni d’une des plus grandes réserves marines protégées au monde sur l’archipel. Les autorités mauriciennes compter pour appui le Chagossiens Social Committee, qui se positionne en faveur d’une souveraineté de l’île Maurice. Le Chagos Refugees Group souhaite un maintien dans le cadre du Territoire britannique de l’Océan Indien.

31604628carte-ocean-indien-png

En haut à droite sur la carte, l’archipel des Chagos ©DR

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment