Spatial Guyanais : Lancement des 4 satellites Galiléo réussi pour Ariane 5

No Comment

©Cnes

Le lanceur européen Ariane 5 a décollé ce jeudi depuis Kourou, avec à son bord quatre nouveaux satellites pour le système européen de navigation Galileo qui pourrait devenir opérationnel avant la fin de l’année.

Jusqu’ici opérés par le lanceur russe Soyouz,  quatre  nouveaux satellites Galileo ont été mis en orbite pour la première fois par la fusée Ariane . « Quatre satellites en un lancement, c’est une première pour nous », a souligné Jan Woerner, le directeur général de l’Agence spatiale européenne (ESA) peu avant le lancement. Projet emblématique de la Commission européenne, le système de navigation Galileo vise à réduire la dépendance de l’Europe à l’égard du GPS américain, tout en améliorant les services rendus aux utilisateurs grâce à une très grande précision et la datation du signal. Ce nouveau lancement marque le 75ème succès du lanceur. « VA233, neuvième lancement de 2016 pour Arianespace et le sixième avec Ariane 5, marque le 75e succès d’affilée du lanceur lourd, dépassant ainsi le record établi par Ariane 4. Avec cette mission doublement emblématique, Arianespace est fière de servir les ambitions de l’Europe spatiale tout en démontrant un niveau de fiabilité sans équivalent sur le marché » s’est félicitée l’agence spatiale.

Pour ce lancement, la fusée Ariane 5 a dû être spécialement adaptée car la mission est particulière. Contrairement aux satellites de télécommunication qui sont équipés de systèmes de propulsion leur permettant de fournir une partie de l’énergie nécessaire à leur mise en orbite, les satellites de géolocalisation Galileo doivent être transportés quasiment jusqu’à leur orbite finale à 22.900 km d’altitude. « C’est une mission plus compliquée, qui dure près de quatre heures », avait expliqué à l’AFP Stéphane Israël, PDG d’Arianespace. Même si le lanceur a déjà effectué plusieurs vols dans une configuration similaire, par exemple pour les 5 missions de lancement du cargo européen ATV vers la station spatiale internationale. Au total 18 satellites de la « constellation » Galileo seront désormais en orbite avec ces quatre nouveaux satellites. Au total, Galileo  devrait être composé d’une trentaine de satellites en 2020.

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment