Plan Eau : Les DOM doivent signer un « contrat de progrès » pour la gestion de l’eau Outre-mer

No Comment

Illustration ©AFP

Dans le cadre du Plan Eau pour les Départements d’Outre-mer, les Collectivités ultramarines doivent signer un « contrat de progrès » avant la fin 2018. Dans le cas contraire, les services d’État ne mobiliseront plus les crédits d’investissements, rapporte le site Actu-environnement

Telle est l’exigence de la circulaire gouvernementale (ci-dessous), émise par les Ministères de la Transition écologique et des Outre-mer, transmise aux Préfets des Départements et Région d’Outre-mer le 30 juillet dernier. Le contrat de progrès comportera des objectifs d’amélioration des performances techniques et financières, des indicateurs d’évaluation, ainsi que les opérations prioritaires d’investissement, précise Actu-environnement. Concernant plus particulièrement la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion, Mayotte et Saint-Martin, le Plan Eau Outre-mer avait été signé fin mai 2016, et « vise à accompagner sur une durée de dix ans les collectivités compétentes dans l’amélioration du service rendu à leurs usagers en matière d’eau potable et d’assainissement ».

Plusieurs objectifs figurent dans ce plan, parmi lesquels : privilégier le niveau de l’intercommunalité pour gérer les gérer les services d’eau et d’assainissement, développer les capacités techniques et financières de ces services, donner une priorité à l’amélioration des services d’eau et à l’entretien des installations d’assainissement, mieux intégrer ces politiques dans les stratégies d’aménagement du territoire.

Circulaire gouvernementale aux Préfets – Plan Eau

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés