Patrimoine mondial: La Martinique espère classer la Montagne Pelée et ses Pitons du nord au patrimoine de l’Unesco

No Comment

La Martinique espère classer les volcans et forêts de la Montagne Pelée et des Pitons du Nord au patrimoine mondial de l’Unesco, une démarche entamée depuis 2010, et défendue mardi devant le Comité Français du Patrimoine Mondial (CFPM).

Une délégation, emmenée par le président du Parc Naturel de Martinique, Louis Boutrin, a défendu cette candidature. « Nous avons présenté la valeur exceptionnelle du bien martiniquais sur deux points », a-t-il expliqué. « L’aspect géologique défendu par un expert de l’Institut de physique Globe à Paris qui a pu souligner que l’étude du type péléen a révolutionné la géologie moderne. Et du point de vue de la biodiversité, nous avons montré que notre bien a le niveau d’endémisme le plus élevé des Petites Antilles. »

Cette audition à Paris devait permettre de valider le plan de gestion proposé par la Martinique : « Il fallait démontrer qu’on est en mesure de préserver le bien des différentes menaces comme l’anthropisation, le réchauffement climatique ou l’introduction d’espèces végétales invasives. Et puis il fallait démontrer qu’on est en capacité de gérer ce bien », a précisé M. Boutrin.
Plusieurs recommandations ont été émises pour ajuster le dossier de 850 pages que propose ce territoire d’outre-mer.

La Martinique est en concurrence avec la Maison Carrée de Nîmes et le Phare de Cordouan dans l’estuaire de la Gironde. « Nous avons des atouts et on demeure confiants », a assuré M. Boutrin. « Mais la dernière étape est politique. Il va falloir communiquer pour que les Martiniquais soient informés et qu’ils puissent soutenir le projet. Il faut mettre de côté les rivalités bassement politiciennes, c’est un projet de territoire et c’est comme ça qu’il doit être perçu ».

Le président du Parc Naturel de Martinique appelle chaque élu local, chaque parlementaire à soutenir la candidature martiniquaise. Plusieurs îles des Caraïbes, qui comptent elles aussi des espaces naturels classés, ont apporté leur pierre à la campagne martiniquaise via des vidéos de soutien et le hashtag Martinique Merveilleuse.

La Martinique, comme les autres candidats, a jusqu’au 15 décembre pour rendre sa copie revue et corrigée. A cette date, sera décidé qui des trois candidats pourra déposer sa candidature à l’Unesco le 1er février 2019.

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment