Nouvelle-Calédonie : Après Lifou, Tiga touchée par une pollution aux hydrocarbures

No Comment

Depuis l’échouage du Kea Trader à l’est de la Nouvelle-Calédonie, les épisodes de pollution aux hydrocarbures se multiplient aux Îles Loyauté ©FANC

Deux mois après Lifou dans la province des Îles Loyauté en Nouvelle-Calédonie, c’est au tour de l’île de Tiga, toujours en province des Îles, d’être touchée par un épisode de pollution aux hydrocarbures depuis le 9 février. Sept kilos de boulettes d’hydrocarbure y ont été ramassés.

C’est la société Socadis, mandatée par l’armateur britannique du Kea Trader, qui a ramassé ces sept kilos de boulettes d’hydrocarbures sur une plage de Tiga en Nouvelle-Calédonie puisqu’elle est chargée de la « dépollution du site » et de « l’information des populations locales ». Depuis le mois de novembre 2017, ce sont 117 kilos de boulettes d’hydrocarbures qui ont été ramassées sur les plages des Îles Loyauté. Une interdiction à la pêche et à la baignade avait été émise par les autorités des îles, depuis levée. « Je m’inquiète quand même qu’il y ait des poissons et des crabes qui meurent », constate un habitant de l’île de Tiga, alors que la représentante de l’armateur du Kea Trader a balayé tout risque en termes de baignade. « La population reste très vigilante » ajoute-t-il. En attendant, « les opérations de ramassage se poursuivent » et un « point de situation est régulièrement réalisé avec les coordinateurs des différents sites », indique le Haut-Commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment