Environnement : Quatre projets ultramarins retenus pour leur collecte innovante des déchets

No Comment

 La secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire Brune Poirson et Arnaud Leroy  ont annoncé les 14 lauréats de l’appel  à manifestations d’intérêt (AMI) lancé en janvier pour favoriser une collecte des emballages innovante, performante et solidaire. Quatre initiatives issues de Mayotte, de La Réunion et de la Guadeloupe ont été sélectionnées.

Avec le projet de loi anti-gaspillage a été présenté le 10 juillet dernier par Brune Poirson, le Gouvernement s’est engagé à tendre vers 100% de plastiques recyclés d’ici à 2025, et l’Union européenne, à atteindre 90% de collecte des bouteilles en plastique.

Acteur de l’économie sociale et solidaire, Yes we canette veut implanter 2 automates de collectes « Cycleen TOMRA » à Mamoudzou sur des sites protégés. Le geste de tri serait pour partie récompensé par l’accès à une laverie solidaire qui permet de limiter le lavage en rivière et réduire la pollution générée ainsi que des réductions sur l’épicerie solidaire gérée par la même structure.

Parmi les 14 lauréats sélectionnés, on compte deux projets mahorais. D’abord, le projet de l’acteur de l’économie solidaire, Yes We Cannette que souhaite  implanter 2 automates de collectes « Cycleen TOMRA » à Mamoudzou sur des sites protégés. Le geste de tri serait pour partie récompensé par l’accès à une laverie solidaire qui permet de limiter le lavage en rivière et réduire la pollution générée ainsi que des réductions sur l’épicerie solidaire gérée par la même structure.

Ensuite, le projet du LVD Environnement Mayotte qui consiste à mettre en place un dispositif de sensibilisation des jeunes grâce à une application mobile en vue de gratifier le geste de tri. Le but est de doubler les performances de recyclage.

Toujours dans l’Océan Indien,  le projet de création de communauté de trieurs (appelés « les mizes ») Fourmize à La Réunion a été aussi retenu. Il s’agit d’une solution digitale couplée avec un point d’apport volontaire humanisé (type mini déchetterie) installé dans un conteneur maritime avec un guichet d’accueil et une zone de stockage. Les points cumulés sont convertibles en bons de réduction commerçants ou en dons solidaires. 

Enfin, l’application de gestion de tri de Triakaz appelée « BeeBee world », permet à l’utilisateur d’être sensibilisé au geste de tri sous la forme d’un jeu. Le but est de sensibiliser le plus grand nombre, du plus petit au plus grand, aux enjeux environnementaux des déchets et de leur impact sur la disparition des pollinisateurs à l’échelle mondiale. C’est la deuxième labellisation pour la start-up guadeloupéenne. En effet, La start-up TRIAKAZ a reçu en juin dernier le label « GreenTech Verte » qui sélectionne des start-up prometteuses au regard de leur ambition environnementale et de leur degré d’innovation.

Les lauréats  seront soutenus financièrement et techniquement par Citeo, accompagné de l’ADEME, à hauteur de 200 000 € maximum par projet et jusqu’à 250 000 € pour un projet associant une cause solidaire. L’objectif est de déployer des solutions innovantes en particulier dans les zones à faibles performances de collecte (centres urbains denses, habitats collectifs, collectivités touristiques, territoires ultramarins).

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data