Energies renouvelables en Guyane: Un fonds d’investissement va investir dans la future centrale électrique de l’Ouest guyanais

No Comment

Le fonds d’investissement Meridiam va financer à hauteur de 60% la première centrale électrique solaire et hydrogène, qui sera prochainement installée en Guyane.

« On a choisi volontairement Meridiam »parce que leur « expérience dans l’accompagnement de projets nous a particulièrement plu », a expliqué à des journalistes le PDG de HDF Energy, Damien Havard. La centrale solaire, d’une capacité de 55 mégawatts, doit être installée sur la commune de Mana, près de Saint-Laurent du Maroni, au nord de la Guyane, un territoire français où l’électricité est encore assurée pour près de moitié par les énergies fossiles comme le fioul.

La CEOG (centrale électrique de l’Ouest Guyanais), qui nécessite un investissement de 90 millions d’euros, doit permettre d’alimenter 10 000 foyers guyanais à partir de l’automne 2020, si le projet ne connaît pas de retard.

Selon son promoteur, CEOG – qui fonctionnera sans subvention – sera légèrement au-dessus du coût moyen de l’électricité en Guyane (243 euros le MWh) mais 20% à 30% moins cher que l’actuel coût de production dans l’ouest guyanais. Le coût des groupes électrogènes locaux tourne en effet plutôt autour des 350 euros par MWh.

Par ailleurs, le chantier représentera une centaine d’emplois et l’exploitation de la centrale assurera une trentaine d’emplois locaux. HDF promet de faire de gros efforts de formation pour ces employés. La société s’apprête à déposer un dossier d’Autorisation environnementale unique afin d’obtenir le feu vert des autorités.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment