Energies renouvelables: Après une expérimentation en Martinique, Hydrogène de France installe en Guyane la plus grande centrale électrique au monde

No Comment

© HDF Energy

La société Hydrogène de France (HDF Energy) a annoncé le lancement de la plus grande centrale électrique avec le projet CEOG, la Centrale Electrique de l’Ouest Guyanais. Une unité qui fournira en électricité plus de 10 000 foyers guyanais d’ici 2020.

Après la mise en service d’une pile à combustible de forte puissance (1 MW), valorisant l’hydrogène coproduit de la raffinerie de SARA en Martinique, Hydrogène de France se lance dans un nouveau projet d’envergure avec la Centrale Electrique de l’Ouest Guyanais.
Basée à Mana et raccordée à la station EDF de Saint-Laurent-du-Maroni, cette nouvelle centrale -dont la mise en service est prévue à l’automne 2020- produira quotidiennement une puissance électrique fixe de 10 MW la journée jusqu’au soir et de 3 MW la nuit.
Constituée d’un parc solaire photovoltaïque et d’une unité de stockage massif d’énergie sous forme d’hydrogène, la CEOG est la première centrale électrique du monde à stocker aussi massivement des énergies renouvelables intermittentes captées localement afin de produire une électricité fiable consommée localement.
« CEOG est la démonstration de notre concept Renewstable®, qui marque une date dans la transition énergétique. La baisse spectaculaire du prix de l’énergie solaire ou éolienne, conjuguée à l’apparition de solutions de stockage massif adaptées, permet de réaliser des projets de ce type dans un environnement économique concurrentiel » indique Damien Havard, président et fondateur de HDF Energy.

© CEOG

© CEOG

Si ce projet constitue une première mondiale sur les plans énergétique et environnementale, la société Hydrogène de France souhaite également porter sa pierre à l’édifice sur le plan économique. « CEOG créera une centaine d’emplois pendant sa construction et une trentaine d’emplois permanents non délocalisables sur les 20 ans d’exploitation de la centrale » assure l’entreprise.
L’investissement, de 90 millions d’euros, est porté par HDF Energy, des investisseurs partenaires privés et des banques.

Vers l’autonomie énergétique

A travers cette nouvelle centrale électrique de l’Ouest, la transition énergétique de la Guyane se poursuit comme le souligne Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité territoriale de Guyane.
« En proposant de fournir une électricité propre et garantie aux habitants de l’ouest guyanais, le projet CEOG est en phase avec les objectifs de production en énergie renouvelable de notre Programmation Pluriannuelle de l’Energie. Il démontre que la Guyane peut tendre vers l’autonomie énergétique, qui est réellement atteignable avec l’implantation de centrales de ce type. Il prouve également que la transition énergétique peut être vectrice d’emplois pérennes dans le cadre d’une activité économique saine.

Capture d’écran 2018-06-05 à 14.13.32

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) actuelle prévoit pour 2023 une production de 1375 GWh, répartie entre 1075 GWh d’énergies renouvelables et 300 GWh de thermique (fuel), qui représente aujourd’hui près de 45% du mix énergétique guyanais.
Actuellement, la capacité du parc électrique guyanais est de 286 MW pour une production moyenne de 910 GWh. La Guyane est également la seule zone non interconnectée en Outre-mer où la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique dépasse 50 %. Pour rappel, la loi sur la Transition énergétique a inscrit comme but, l’autonomie énergétique pour les Outre-mer à l’horizon 2030.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés