Coronavirus : En Polynésie, 50 nouveaux cas positifs confirmés en moins de 10 jours

No Comment

Les autorités sanitaires en Polynésie française ont recensé 50 nouveaux cas de coronavirus depuis le 15 juillet, date de reprise du tourisme international sans quarantaine à l’arrivée. 43 de ces nouveaux cas ont été confirmés dans le weekend du 7 au 9 août.

L’épidémie repart à la hausse en Polynésie avec la reprise du tourisme sans quarantaine à l’arrivée, le 15 juillet dernier. En tout, 50 cas ont été confirmés depuis cette date, dont 43 en un weekend. « Tous les cas sont en isolement strict dont 3 en centre dédié à Tahiti », assurent les autorités sanitaires dans un communiqué. « Un patient avec facteur de risque de gravité a été hospitalisé ».

« Parmi les 50 cas, 10 cas ont été contaminés à l’étranger et 38 cas ont été contaminés localement au contact de cas confirmés ; pour 2 cas, aucun lien épidémiologique avec d’autres cas n’a pour l’instant été retrouvé », informe-t-on encore. « La majorité des cas sont regroupés dans des « clusters » où les contaminations se sont faites au sein de lieux publics fermés et sans respect des gestes barrières ».

Parmi ces clusters, une soirée spéciale qui a eu lieu dans un restaurant de Papeete le 31 juillet a retenu toute l’attention de la presse locale et des autorités sanitaires. Un cas positif mais asymptomatique a été découvert vendredi et s’est avéré être présent à cette soirée, au milieu de près de 200 personnes et sans aucun gestes barrières. Un drive test a été mis en place dès dimanche permettant de diagnostiquer plusieurs dizaines de personnes liées à cette soirée.

Des cas positifs dans les îles

Dans ce rebond de l’épidémie, qui avait pourtant marqué l’arrêt en mai, quelques cas ont également été recensé dans les îles hors Tahiti. Les autorités locales énumèrent notamment Moorea, plus proche voisine de Tahiti, Bora Bora ou encore l’atoll de Rangiroa. Selon Radio 1 Tahiti, un cas suspect toujours lié à la soirée du 31 juillet à Papeete a été débarqué du cargo-mixte Aranui sur l’atoll de Fakarava. Le navire faisait alors route vers les Marquises. En outre, une pension de ce même atoll a « envoyé à l’infirmerie » trois personnes suspectées d’être porteurs du virus.

Afin de protéger les îles qui avait jusqu’ici été épargnées par le coronavirus, le gouvernement polynésien demande aux arrivants, notamment les « personnes qui doivent arriver et être mutées dans les îles, fonctionnaires ou autres », d’attendre six jours sur Tahiti avant de rejoindre les îles. Ce délai d’attente correspond au résultat de l’autotest fourni à l’arrivée en Polynésie et qui doit être réalisée 4 jours après le débarquement.

« Il est essentiel pour toute la population d’appliquer systématiquement les gestes barrières, en particulier dans tous les lieux publics », a insisté le communiqué des autorités sanitaires polynésiennes. Parmi les autres chiffres publiés ce lundi : 1058 cas suspects ont été testés en le 15 juillet et le 9 août et 7 661 tests en auto-prélèvement ont été effectués.

Coronavirus : En Polynésie, rebond de cas positifs après la reprise du tourisme international

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data