Téléphonie Mobile: La 4G se déploie aux Antilles-Guyane, mais à quel prix ?

No Comment

L’Autorité de Régulation des Communications Electronique et des Postes (ARCEP) a délivré le 22 novembre dernier les autorisations d’utilisation de fréquences qui permettent le lancement de la 4G dans les DOM.  Ce nouveau service coutera-t-il plus cher pour le consommateur ultramarin? 

Sur les quatre opérateurs présents (Orange Caraïbes, Digicel , Free Mobile et Outremer Telecom) aux Antilles-Guyane, Orange Caraïbes est le premier à avoir déployé la fréquence 4G sur son réseau. « Un nouveau service sans surcoût » , a précisé le directeur général d’Orange Caraïbes Vincent Poujoul. Ainsi, les clients d’Orange Caraïbes devront débourser tout de même 99 euros par mois pour appel/ sms illimités et 20Go de données. En France hexagonale, cette même offre coûte trois fois moins (34,99 euros/mois) chez le même opérateur. Un écart confirmé par une récente étude de l’Insee en avril dernier, qui avait estimé que la téléphonie mobile en Outre-mer était plus chère de 60% environ aux Antilles-Guyane, 20% à la Réunion et 26% à Mayotte.
Pourquoi une telle différence de prix entre l’Hexagone et l’Outre-mer ? L’ARCEP explique les tarifs par « le coût élevé du déploiement et de l’exploitation des réseaux sur ces territoires. La complexité de leur topographie, leur isolement géographique, la faible densité de population, la fréquence des accidents climatiques et une végétation dense seraient en cause ». Pourtant certaines régions de France comme le Jura comportent des caractéristiques similaires et bénéficient malgré tout de réseaux de qualité et d’abonnements à prix raisonnable.

Cependant, le déploiement des fréquences 4G lors de l’appel d’offre lancé par le gouvernement était accompagné de l’objectif de lutte contre la vie chère. « Les candidats seront invités à proposer des offres abordables afin d’assurer l’accès de tous aux services de téléphonie mobile à destination de l’outremer et de la métropole et des offres enrichies proposant des volumes élevés de communications et de données », soulignait le communiqué. Casser les prix, telle est la volonté de l’opérateur Free mobile qui débarque aussi en Outre-mer. Le groupe promet des offres « innovantes et à des prix attractifs (…) comme le fait Free Mobile en métropole ». Il garantit ainsi de mettre « un terme aux discriminations tarifaires qui existent aujourd’hui entre les Outre-Mer et la métropole et que rien ne justifie ».

Pour l’heure, seul Orange Caraïbe a dévoilé les offres adaptées au déploiement  de la 4G. Les opérateurs Digicel et SFR (groupe Outremer Telecom) ont promis de proposer de nouvelles offres 4G dans les prochaines semaines. Pour Free, le lancement ne sera pas immédiat. Il pourrait être très rapide, « dans les prochains mois », à la Réunion et Mayotte, où l’opérateur est déjà implanté via Telco OI. Mais sur les autres territoires, il lui faudra commencer par déployer son réseau avant de pouvoir lancer ses offres.

Capture d’écran 2016-11-25 à 20.14.20

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment