Ports ultramarins : Ary Chalus, candidat à la présidence du Port de Guadeloupe

No Comment

Le président du conseil régional de Guadeloupe a annoncé sa candidature lundi dernier à la présidence du conseil de surveillance du Guadeloupe Port Caraïbes .

C’est une candidature qui pourrait tout bouleverser ! Hier, l’exécutif régional Ary Chalus a fait de sa candidature à la présidence de Guadeloupe Port Caraïbes, en début de cette semaine. Ils sont pour l’heure, 4 candidats pour succéder à Jocelyn Mirre, atteint par la limite d’âge. D’abord il y a Gil Thémine, ancien président du port autonome de Guadeloupe pendant 6 ans et Philippe Khalil soutenu par la présidente de la Chambre de commerce et d’industrie des Îles de Guadeloupe, Colette Koury. Face à ces adversaires, l’actuel président du conseil régional  met en avant ses connaissances des grands enjeux du port de Guadeloupe. Ary Chalus a d’ailleurs déjà été membre du conseil d’administration de cette instance de 2005 à 2012. Dans son communiqué d’annonce de sa candidature, Ary Chalus estime que « la candidature de la Région Guadeloupe à la tête du grand port maritime est légitime et cohérente. » S’appuyant sur les dispositions de la loi NoTre qui place la collectivité régionale comme chef de file du développement économique et de l’aménagement du territoire, le président de région entend jouer « un rôle majeur autour du projet de transport maritime et de l’aménagement de notre littoral, au service du rééquilibrage du territoire et de la préservation de notre patrimoine naturel », précise le communiqué.

Selon les observateurs, cette candidature d’Ary Chalus à la tête du conseil de surveillance du port aurait de fortes chances d’aboutir. Ce conseil de surveillance est composé de 17 membres qui dispose chacun d’une voix : l’Etat est représenté par 4 membres ( le Préfet de Guadeloupe, la DEAL, un représentant du ministère de l’économie et un membre représentant à la fois les ministères de la Mer et des Outre-mer), 3 représentants du personnel de l’établissement, 5 personnes qualifiés parmi lesquelles figurent 3 membres de la CCI Iles de Guadeloupe, et 4 représentants des collectivités territoriales (Région, département, municipalités de Baie-Mahault, Basse-Terre et Pointe-à-Pitre). L’élection du président du conseil de surveillance est prévue le 18 mars prochain.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment