Martinique: Un cabinet d’avocats martiniquais s’allie à une action collective contre les banques

No Comment

A travers la plate-forme « My smartcab », un cabinet d’avocats martiniquais se lance dans une action collective pour dénoncer les mauvaises pratiques des banques, en matière de calculs d’intérêts des prêts immobiliers.

« Stop la Lombarde » est le nom de l’action collective portée par la plate-forme « MySmartCab », auquel vient de s’associer un cabinet d’avocats martiniquais représenté par Maître Gladys Ranlin. Il s’agit de regrouper l’ensemble des clients ayant été victimes de calculs de taux d’intérêts frauduleux lors de la signature leurs contrats de prêts immobiliers.

En effet,certaines banques calculent le montant des mensualités des crédits immobiliers sur la base de l’année lombarde (360 jours), et non pas sur l’année civile (365 jours), ce qui entraine un surcoût pour le client, pour des raisons pratiques et surtout économiques : plus le diviseur est petit, plus le montant des intérêts perçus par la banque est important. Or, l’utilisation de l’année lombarde, courante pour les crédits aux entreprises, est prohibée par le Code de la consommation lorsqu’il s’agit de prêts à des particuliers.

Interrogée par RCI Martinique, Maitre Rankin explique la démarche de cette action collective: « Les cas seront individuellement traités. Il y a un avocat référent par région et département. C’est mon cabinet qui a été désigné en référent pour la Martinique. Les dossiers de la Martinique seront traités en Martinique mais avec les moyens que nous avons mis en place en commun. L’intérêt de ce type de pratique est double »Pour le moment, une centaine de Martiniquais seraient concernés par cette procédure sur  les 900 comptabilisés par la plate-forme.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment