Lourde perte en 2017 pour le groupe réunionnais Bourbon

No Comment

Jacques d’Armand de Châteauvieux, première fortune de La Réunion et patron du groupe Bourbon ©Eric Piermont / AFP

Le groupe Bourbon publie un résultat net part du groupe de -576,3 millions d’euros au titre de 2017, « traduisant l’effet de la crise du secteur, son impact sur les valeurs d’actifs et sur le risque de recouvrabilité de certaines créances ».

Le groupe français spécialisé dans les services maritimes pour l’industrie pétrolière n’est plus en mesure de respecter les clauses de ses emprunts bancaires, a-t-il annoncé jeudi. Il a donc engagé des négociations avec ses banquiers pour obtenir un rééchelonnement de sa dette.
Créé par le Réunionnais Armand de Chateauvieux en 1948, le groupe accuse une nette de 576,3 millions d’euros contre 279,6 millions en 2016. Le groupe reste néanmoins confiant dans sa capacité à trouver avec ses prêteurs, une solution équilibrée qui convienne à l’ensemble des parties afin de mieux adapter le financement de l’entreprise à son développement. En attendant, le conseil d’administration de Bourbon proposera de ne pas distribuer de dividende cette année. Le groupe de services maritimes estime que les performances attendues pour 2018 devraient être comparables à celles de 2017 en termes d’activité.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment