L’île Maurice, pays le plus compétitif de l’Afrique Subsaharienne selon Ban Ki-Moon

No Comment

Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’ONU a reconnu les efforts de l’île Maurice pour son développement socio-économique et la cite comme le pays le plus compétitif de la région.

Dans le cadre d’une tournée dans l’Océan indien, le Secrétaire Générale des Nations Ban Ki-Moon s’est rendu à l’île Maurice. Durant son voyage, il a félicité le travail effectué en faveur du développement économique de l’île. « L’île Maurice a rempli presque tous les objectifs du Millénaire pour le développement et est considérée comme l’économie la plus compétitive dans la région subsaharienne », a-t-il déclaré. Quelles sont les raisons qui expliquent un tel succès? Depuis son accession à l’indépendance en 1968, l’île a connu un taux de croissance moyen de 5,3% par an. Ancienne économie sucrière, Maurice a réussi à diversifier son secteur économique, avec le tourisme, les épices, le textile. Elle s’appuie également sur un système fiscal performant, la plaçant devant des puissances mondiales comme l’Angleterre ou les Etats-Unis.

Le climat d’affaires est très attractif pour les investisseurs grâce aux efforts du gouvernement mauricien  pour rechercher des nouveaux investisseurs étrangers (tournées en Inde, France, Afrique du Sud, Chine, Arabie saoudite, Australie, etc.) notamment pour promouvoir le développement du port de Port Louis, les activités maritimes, les « smart cities » et les « zones économiques spéciales » dans lesquels Maurice pourrait opérer dans une Afrique aujourd’hui en forte croissance (Ghana, Sénégal). En mars dernier, la compagnie Air Mauritius opère des liaisons vers Singapour. Des discussions sont actuellement en cours pour ouvrir un couloir aérien depuis Maurice vers le Botswana, le Mozambique et Madagascar. « L’ouverture de ce couloir aérien a une visée encore plus grande que Maurice et Singapour. Elle vise à construire un véritable pont entre l’Asie et l’Afrique, une opportunité dont Maurice va profiter en se positionnant comme un hub », soutient Xavier Duval, ministre du tourisme de Maurice.

Le ministre du Tourisme , Xavier Duval en compagnie du ministre des transports de Singapour lors de l'inauguration de la ligne Maurice-Changai

Le ministre du Tourisme , Xavier Duval en compagnie du ministre des transports de Singapour lors de l’inauguration de la ligne Maurice-Changi

Devenir un pays à revenu élevé d’ici 2020

En 2016, Maurice occupe à nouveau le premier rang en Afrique (32ème dans le monde) du rapport Doing Business de la Banque mondiale, qui évalue la qualité et l’évolution du climat des affaires de 189 économies. Le FMI prévoit une croissance proche de 4 % en 2016.À l’échelle régionale, le pays du « dodo » tire également son épingle du jeu. Selon le rapport sur la compétitivité mondiale 2015-2016, l’Ile Maurice est le plus compétitif sur le continent africain. Ce rapport est réalisé par le  Forum économique mondial. Avec ses bonnes perspectives, les nouveaux dirigeants mauriciens ont promis au pays un « deuxième miracle économique » après celui des années 80. L’objectif est de faire figurer Maurice parmi les « pays à revenus élevés » en 2020 (15 000 $/hab/an contre 9 630 aujourd’hui), ce qui supposerait une croissance de 5 % par an dans les années à venir.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment