Les Seychelles veulent importer les produits frais réunionnais

No Comment

©SIPA

Après la levée de l’embargo des Seychelles sur les fruits et légumes réunionnais, les entreprises seychelloises envisagent une multiplication des échanges commerciaux avec La Réunion.

Le mois dernier, quatre entreprises seychelloises ont visité La Réunion afin d’étudier les opportunités commerciales ouvertes par la levée de l’embargo sur les fruits et légumes réunionnais décidé début 2016. En effet, dans les années 90, le gouvernement des Seychelles avait décidé d’interdire l’importation de fruits et légumes depuis La Réunion. Impressionnée par la qualité des fruits et légumes réunionnais, la directrice générale de la Trading Company Seychelles (STC), Véronique Laporte a déclaré, « ils ont de très bons produits et avec de bonnes négociations, nous devrions être en mesure d’avoir ces produits ici« , aux Seychelles.

La STC envisage d’importer une large gamme de fruits et de légumes frais, ainsi que des produits à base de viande rapporte L’Info.re, dans le cadre d’une future collaboration commerciale. Plus particulièrement, l’entreprise CGC veut importer des ananas frais, litchi ou encore tomates, tandis que l’ISPC, qui se fournit à Rungis, compte dorénavant se tourner vers son voisin réunionnais. « Si les produits de la Réunion sont plus compétitifs et qualitatifs, ISPC va commencer à faire des affaires« , a indiqué le directeur de la société, Alfred Fourcroy. Pour ce dernier, la véritable compétitivité se situe au niveau des prix et surtout des coûts liés au transport. La visite des quatre entreprises seychelloises a été organisée par le Club Export, un groupe d’entreprises de La Réunion favorisant la coopération entre les entreprises des deux îles.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment