La CCI de Guadeloupe désormais gérée par une commission ad’hoc

No Comment

© DR

En attendant la décision de l’appel déposé par le président Henri Nagapin, les affaires courantes de la chambre consulaire seront prises en charge par une commission ad’hoc, mise en place par le Préfet de Guadeloupe. 

C’est l’une des conséquences de la décision prise le 14 février 2017. par le tribunal administratif de Basse-Terre. Le tribunal de première instance a ordonné l’annulation de l’élection de chambre consulaire.  En novembre 2016, les candidats malheureux à la présidence de la CCI de Guadeloupe Patricia Pompilius et Joël Forbin, avaient déposé deux recours dénonçant « de graves dysfonctionnements dans le déroulement du scrutin », dont l’un des motifs porte sur le non respect de la parité homme-femme. Le président élu Henri Nagapin a décidé de faire appel de la décision du tribunal. Lors d’une conférence de presse, « Nous prenons acte de cette décision (…) qui nous interpelle particulièrement sachant que, s’agissant du motif retenu — à savoir le non-respect de la parité hommes-femmes —, il n’est pas fondé en droit. En effet, il convient de rappeler que la chambre de commerce et de l’industrie des Îles de Guadeloupe, comme l’ensemble des CCI des Dom, est une CCI territoriale. Ce qui induit que la loi sur la parité n’a pas à s’appliquer », a-t-il indiqué dans une conférence de presse la semaine dernière

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés