Electricité : Enfin une baisse des tarifs en Polynésie française

No Comment

Edouard Fritch, Président de la Polynésie française, et Grégoire de Chillaz, P-dg d’EDT Engie, lors d’une visite de courtoisie ©Présidence de la Polynésie française

Il aura fallu un an de négociations entre EDT Engie (Electricité de Tahiti) et le gouvernement de la Polynésie française pour voir la nouvelle facture d’électricité accompagnée d’une évolution des tarifs à la baisse.

Annoncée ce mardi 1er mars par la Direction d’EDT Engie, la nouvelle facture, aux modes de calculs plus « transparents » entrera en vigueur le 7 mars. Cette nouvelle facture sera accompagnée d’une baisse tarifaire de l’électricité de 5,3% en moyenne. Selon Grégoire de Chillaz, P-dg d’EDT Engie, le producteur et distributeur d’énergie « a répondu favorablement aux demandes du Pays », la plupart du moins. Le prix des abonnements des usagers est, quant à lui, à la hausse mais EDT Engie insiste sur la baisse moyenne des factures. En une année, de mars 2015 à mars 2016, la baisse cumulée s’élèvent à 10% voire 13% pour les particuliers. Lors de cette annonce, Grégoire de Chillaz a précisé que les tarifs seront désormais fixés par le gouvernement en conseil des ministres. Cette annonce intervient peu après la confirmation d’une baisse des tarifs à Wallis et Futuna, faite par François Hollande lors de sa visite dans l’archipel. Quelques utilisateurs Polynésiens avaient alors pointé du doigt une injustice, « pourquoi eux et pas nous ? ». Olivier Kressmann, Président du Medef polynésien, avait même souligné le sacrifice polynésien qui a permis à la France d’être leader en matière d’énergie nucléaire. Un sacrifice qui, selon lui, devait se répercuté sur les tarifs de l’électricité en Polynésie française, reconnus comme étants des plus chers au monde.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment