Economie à la Réunion: Vanessa Miranville intègre la Cité des Dirigeants avec un angle spécifique sur la transition alimentaire

No Comment

© DR

Vanessa Miranville, Maire de La Possession, 3ème vice-Présidente du TCO, Présidente de CREA, rejoint la cité des dirigeants. Elle marque cet engagement spécifiquement autour de la problématique de la transition alimentaire indispensable à La Réunion. Rencontre avec une femme engagée et déterminée.
–  Pourquoi avez-vous décidé d’intégrer la Cité des Dirigeants ?

Je suis une citoyenne particulièrement attentive à la qualité de ce qui est dans mon assiette. En tant qu’élue, je porte cette attention sur toutes les assiettes des marmailles qui fréquentent les cantines scolaires : parce que la loi me l’impose mais surtout parce que les bonnes attitudes collectivement prises seront forcément ramenées à la maison et donc adoptées par les parents. Avec cet effet boule de neige, c’est toute La Réunion que nous parviendrons à mieux nourrir.

Une fois ce vœu exprimé et ce projet objectivé, comment faire ? Comment faire pour que les impératifs du secteur public rencontrent les enjeux du secteur privé ? J’ai conscience qu’il y a deux mondes parallèles entre le privé et le secteur public. Il peut subsister des méconnaissances et des méfiances entre ces deux secteurs. Il est important de se rencontrer, de se connaître. Les restrictions budgétaires du secteur public font qu’aujourd’hui nous devons travailler main dans la main avec le privé pour créer de la richesse, nous ne pouvons pas compter uniquement sur les deniers publics pour bâtir des projets. Un partenariat fort, avec des points de convergence va nous permettre de créer de la richesse, du bien-être et de la qualité de vie.

Pour construire des liens et imaginer des solutions, j’adhère à la Cité des Dirigeants. Les questions d’alimentation sont essentielles pour les générations à venir et il est primordial de se mettre au travail maintenant. La Cité des Dirigeants va nous permettre d’avancer véritablement.

–  Quels sont les actions et les projets que vous comptez mener au sein de la Cité des dirigeants ?

Pour en revenir à la question de l’alimentation, la Cité des Dirigeants va me permettre d’alimenter la réflexion avec, nous l’espérons la construction de solutions pérennes pour permettre à nos enfants de devenir locavores, d’abord à 40%, comme le stipule la loi, puis à plus grande échelle, je l’espère vivement. Nous allons pouvoir travailler avec les entreprises, les agriculteurs… avec tous les acteurs impliqués grâce à la Cité des Dirigeants. La Cité des Dirigeants  a pour mission principale de développer le territoire de La Réunion : son eau, sa terre, ses hommes. La nourriture est la métaphore de cet engagement : les hommes se nourrissent de ce qui pousse ici, irrigué par l’eau qui coule de nos montagnes. Nous nous devons de mettre ça en valeur et de le sublimer. Tel est mon engagement en tant que citoyenne, élue et ici, la Cité des Dirigeants m’en donne les moyens. Je suis ravie et fière de participer à cette réflexion.

Le triptyque privé/public/citoyens va nous permettre d’être en capacité de sortir des sentiers battus et de créer notre propre modèle réunionnais, avec même l’ambition de nous exporter dans la zone Océan Indien.
–  Souhaitez-vous voir une plus grande implication des élus et des chefs d’entreprise de votre collectivité au sein de la Cité des Dirigeants ?

La Cité des Dirigeants accompagne les dirigeants, donc les entrepreneurs réunionnais et les collectivités dans leurs innovations et leur développement. Cette structure a pour objectif d’être à leurs côtés pour négocier la remise en question indispensable à l’évolution.

Les projets sont nombreux et la Cité des Dirigeants est encore toute jeune à La Réunion. Les collectivités et les structures privées rejoignent la Cité qui va ainsi pouvoir prendre l’ampleur nécessaire au développement du territoire. C’est une très belle aventure et plus qu’une adhésion ou une signature, c’est un engagement concret que je fais aujourd’hui en « entrant » dans ce mouvement. Je sui persuadée que mes collègues élus et que les entrepreneurs faisant la même démarche  sont animés par la même volonté, par la même passion.

 Verbatim de Christophe Di Donato

Christophe Di Donato, sur cette adhésion : « C’est en qualité de citoyenne que Vanessa Miranville intègre la Cité des Dirigeants. La loi sur des dispositions relatives à l’égalité et à la citoyenneté contient des dispositions relatives à l’égal accès à une alimentation de qualité pour tous les citoyens sur les territoires. Cette nouvelle obligation s’impose et impose aux politiques territoriales d’introduire, dans la restauration collective publique dès 2020, 40% de produits locaux, de saison, sous signes de qualité ou provenant d’approvisionnements en circuits courts. Elle précise un objectif de 20% de produits issus de l’agriculture biologique ou en conversion. C’est certes une obligation mais nous le voyons surtout comme une opportunité pour les gisements et l’entreprenariat réunionnais. Le fait que Vanessa Miranville soit par ailleurs maire et gestionnaire de cantines scolaires va permettre de réfléchir à la manière dont nous pourrions soutenir cette transition alimentaire. »

Qu’est-ce que la Cité des Dirigeants 

La Cité des Dirigeants accompagne les politiques de développement privées et publiques en participant au déploiement des conditions favorables à la fécondation de l’entreprenariat local. C’est un hub regroupant des chefs d’entreprises réunionnais et des responsables publics dans le but de soutenir la transition du territoire et de faire de La Réunion une vraie puissance pour la France Océanique. Elle regroupe des contributeurs chefs d’entreprises réunionnais, des organisations patronales et association de femmes chefs d’entreprises et des collectivités publiques fédérant une union économique sacrée nécessaire pour le territoire.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment