Développement : L’ AFD a financé 1,57 milliard d’euros de projets en Outre-mer en 2015

No Comment

Pour la troisième année consécutive, l’AFD a investi plus d’un milliard d’euros en faveur des Outre-mer. Elle maintient son rôle de premier partenaire public.

1, 57 milliard d’euros, c’est la somme investie par l’Agence Française de Développement (AFD) dans des projets publics ou privés en Outre-mer. Laurence Breton-Moyet, directrice des Opérations et Fabrice Richy, directeur du département Outre-mer de l’AFD ont présenté ce jour le bilan 2015 de l’activité de l’Agence dans les territoires ultramarins. Pour la troisième année consécutive, l’activité a dépassé le seuil du milliard et demi d’euros d’engagements, soit 19% de l’activité du groupe. Au total, ce sont 190 projets (soit une hausse de 33% par rapport à 2014) qui ont été soutenus par l’organisme. C’est la Réunion qui a reçu le plus de financement avec 392 millions d’euros, soit 25% de l’activité. Une somme qui a servi essentiellement à la modernisation du CHU de la Réunion, hôpital de référence pour le territoire réunionnais et de recours pour Mayotte, par un programme d’investissements de 382 M€ sur la période 2012-2019. Elle est ensuite de la Martinique (350 millions), la Guadeloupe/Saint-Martin/Saint-Barthélémy (283 millions) et la Polynésie française (189 millions). Arrivent ensuite la Nouvelle-Calédonie (15 millions), la Guyane (94 millions), Les Terres australes et antarctiques françaises (50 millions), Mayotte (37 millions), Wallis-et-Futuna (22 millions) et Saint-Pierre-et-Miquelon (0,1 millions).

 

L'engagement financier de l'AFD au sein des différents Outre-mer © AFD

L’engagement financier de l’AFD au sein des différents Outre-mer © AFD

Secteur public, un axe structurant de l’action de l’Agence

L’Agence Française de Développement a en effet répondu à 51% des besoins de financement du secteur public, soit près de 805 millions engagés auprès des collectivités comme les régions, départements qui jouent un rôle moteur dans l’économie locale, mais également aux communes. Un soutien qui s’est caractérisé dans la construction ou la réhabilitation de nombreuses infrastructures essentielles pour améliorer la vie des populations et pour créer un environnement favorable à l’activité économique : traitement des déchets, unités d’eau potable, transports collectifs, établissements de santé, etc. Le secteur privé n’est pas en reste dans l’engagement de l’AFD en Outre-mer avec 765 millions d’euros . Ainsi, ont pu être financé la construction d’un cinéma multiplexe à Pointe-à-Pitre, l’acquisition et la construction d’un nouveau navire logistique polaire pour les Terres australes et antarctiques françaises et 14,5 millionns ont été octroyés au premier opérateur privé de logement social de Polynésie.

© AFD

Le financement de l’Agence selon les différents acteurs© AFD

À travers sa participation, l’AFD confirme son rôle d’acteur indispensable dans le développement des territoires comme le souligne Laurence Breton-Moyet, directrice exécutive en charge des Opérations de l’AFD. « Avec 1,6 milliard d’euros d’engagements en Outre-mer, l’Agence Française de Développement reste en 2015 un partenaire privilégié des acteurs ultramarins pour le financement  de la croissance, de la cohésion sociale et de la protection de l’environnement. Au-delà d’un soutien financier, l’Agence met son expertise à la disposition des collectivités ultramarines afin de favoriser la réflexion sur les politiques publiques et l’amélioration des pratiques financières« , explique-t-elle. L’Agence Française de Développement agit depuis soixante-quinze ans dans plus de 90 pays et dans les Outre-mer.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment