Desserte aérienne : Le nouvel A350-900 de French Bee s’envole pour Saint-Denis avant Tahiti

No Comment

©Jacques Regnier / Paris Aéroport

Ce jeudi 12 avril à 19h55, le dernier arrivant dans la flotte de la jeune compagnie low-cost long courrier française, French Bee, a effectué son premier vol commercial entre Paris-Orly et Saint-Denis. Cet A350-900 sera, dès le 11 mai, dédié à la nouvelle ligne Paris – San Francisco – Tahiti-Faa’a.

Il s’agit du second A350-900 XWB de la low-cost long courrier française, et du premier à « recevoir la nouvelle livrée (…), signée de son nouveau nom », French Bee. Immatriculé F-HREV et livré le 23 mars dernier, ce nouvel A350, dernier né du constructeur européen Airbus, a effectué son premier vol commercial ce jeudi en direction de Saint-Denis à La Réunion, avec à son bord 411 passagers, soit la capacité totale de l’appareil. Son prédécesseur, l’A350-900 livré à French Bee en août 2017 (F-HREU) et dédié à la ligne Paris-Orly – Saint-Denis, va en attendant recevoir la nouvelle livrée de la compagnie et arborer, lui aussi, son nouveau nom. Avec ce nouvel A350-900, French Bee possède désormais trois appareils : deux A350 et un A330-900 reçu neuf des usines d’Airbus en juin 2016. Ce dernier avait notamment assuré le lancement de la jeune compagnie du groupe Dubreuil en septembre 2016 et le vol inaugural vers La Réunion en juin 2017. A terme, French Bee devrait recevoir deux autres A350-900.

«  L’entrée en service de ce nouvel A350 XWB nous permet d’accélérer notre expansion. C’est grâce au soutien du groupe Dubreuil que French Bee possède aujourd’hui une flotte efficiente et pertinente, pour partir à la conquête de nouveaux marchés : les Etats-Unis et la Polynésie française », se félicite Marc Rochet, PDG de la low-cost long courrier française. « L’offre de French Bee est innovante, moderne et surtout unique en France. Elle répond parfaitement aux nouvelles tendances de consommation et aux attentes des voyageurs », indique de son côté Sophie Hocquez, Directrice commerciale. French Bee est en effet une des premières compagnies à avoir développé une offre « à la carte », reposant sur trois types de tarifs : basic, smart et premium.

18% de parts de marché à La Réunion

« A La Réunion, nous avons atteint 18% de parts de marché en février et avons redynamisé le trafic de près de 15% sur l’année grâce à une stimulation prix agressive. C’est une bonne nouvelle pour les consommateurs, qui voyagent plus souvent, pour moins cher, et qui peuvent sélectionner les produits et services qu’ils souhaitent, tout en profitant d’appareils modernes et particulièrement confortables », indique également Sophie Hocquez. Lors de son voyage inaugural à La Réunion, les dirigeants de French Bee visaient les 20% de parts de marché.  Avec près de 1,3 million de personnes qui ont voyagé sur l’axe Orly – Saint-Denis en 2017 (+7,2% par rapport à 2016), l’aéroport international Roland-Garros « a connu une forte hausse de sa fréquentation à partir du mois de juin quand French Blue, cinquième transporteur entre Paris et Saint-Denis, a démarré ses opérations ».

L’A350, produit phare du constructeur européen Airbus

« Conçu spécialement pour les vols long-courriers, l’A350 XWB est aujourd’hui l’avion le plus moderne et le plus performant de sa catégorie, doté des dernières technologies », poursuit la compagnie. Le dernier né d’Airbus a intégré de nombreuses flottes depuis sa commercialisation, parmi lesquelles Air Caraïbes (compagnie sœur de French Bee), Air Mauritius, Cathay Pacific, China Airlines, Delta, Lufthansa, Qatar Airways ou encore, Singapore Airlines. La livraison du premier A350 a eu lieu en décembre 2014 pour Qatar Airways et le constructeur européen compte désormais un total de 861 commandes fermes et 161 livraisons de cet appareil.

« L’avion dispose des dernières innovations d’Airbus pour le confort des passagers. La pressurisation cabine, le contrôle de la température et la qualité de l’air ont été repensés pour apporter aux passagers un meilleur confort et diminuer la sensation de fatigue. Ceux-ci évolueront au sein d’une cabine spacieuse bénéficiant en particulier d’une hauteur de plafond inédite pour un appareil de cette catégorie. En outre, la cabine met à disposition des passagers les racks à bagages les plus grands et les plus profonds du marché », argumente la compagnie. « L’éclairage d’ambiance 100% LED de dernière génération, capable de recréer la lumière du coucher et du lever du jour au bon moment, améliore la qualité du sommeil des passagers et réduit l’impact du décalage horaire ». Sachant qu’un vol Paris – Tahiti-Faa’a dure en moyenne 20 heures, le confort à bord est un argument de poids face à la concurrence.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment