Cuba va fusionner ses deux monnaies et mettre fin à un système monétaire dual

No Comment

Cuba se prépare à unifier ses deux monnaies en circulation, le peso cubain et le peso convertible dédié aux échanges extérieurs, rapporte Les Échos. Un système dual devenu ingérable et incompatible avec l’ouverture du pays. 

C’était un vœu de Fidel Castro datant de 2018. Si aucune date n’a encore été annoncée, le processus a été lancé. C’est le peso cubain qui serait conservé. Il sert notamment dans les magasins d’État et pour payer les fonctionnaires, retraités et employés d’entreprises publiques (85 % de la population), précise Les Échos, tout en n’ayant pas de valeur officielle à l’extérieur du territoire cubain. Son alter-égo, le peso convertible, qui vaut 1$, serait amené à disparaître. Cette monnaie donne le droit d’acheter des produits importés dans les boutiques de l’île.

Pour avoir des pesos convertibles, les travailleurs doivent les échanger avec des pesos cubains dans les bureaux de change, au prix de longues files d’attente, tandis que les petits patrons et auto-entrepreneurs bénéficient de leurs recettes en pesos convertibles.

Si la transition est délicate, les premiers signes de celle-ci ont déjà commencé sur l’île. En effet, les Cubains sont autorisés depuis deux mois à ouvrir des comptes nationaux en dollars pour acheter notamment des appareils ménagers, à des prix compétitifs, dans des magasins d’État, indique encore Les Échos. En outre, les voyageurs ne peuvent désormais plus faire entrer ou sortir des pesos convertibles. Enfin, les paiements en dollars, qui avaient été interdits en 2004, sont à nouveau autorisés.

Cette suppression du système dual pourrait entraîner un renchérissement des importations, notamment agricoles, qui assurent la majorité de l’alimentation des 11 millions de Cubains. « Éliminer la dualité monétaire ne résout pas le problème, si cela ne s’accompagne pas d’une dévaluation du taux de change […] et d’une réforme productive pour éviter une crise inflationniste, en raison de l’augmentation des prix et du manque de certains produits », a expliqué l’économiste cubain Everleny Pérez au quotidien économique. Pour amortir le choc à venir, le salaire moyen des employés d’État est passé en juillet de 667 pesos cubains (soit l’équivalent de 25 euros) à 1 067.

Autre signe de changement à Cuba, l’Assemblée nationale de Cuba a désigné samedi Manuel Marrero aux fonctions de Premier ministre, un poste qui n’existait plus dans ce pays depuis 1976.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data