Continuité territoriale: La Région Réunion renforce son dispositif d’aide à la mobilité

No Comment

© DR

Un an après la mise en place de la continuité territoriale dans le sens Hexagone/La Réunion, la Région Réunion a fait le bilan de ce nouveau dispositif.

A l’occasion du lancement de la campagne 2018 du dispositif continuité territoriale, le président de  la Région Réunion Didier Robert et Yolaine Costes, Vice Présidente déléguée à la mobilité ont présenté les nouveautés sur le traitement des dossiers dans le sens Métropole-Réunion, avec un accueil téléphonique simplifié, des modalités de remboursement différentes. « Nous allons, pour l’année 2018, faire en sorte que les modalités soient beaucoup plus fluides dans le sens Métropole-Réunion. Nous sommes soucieux au quotidien que les Réunionnais puissent bénéficier des aides dans les meilleures conditions » a souligné Yolaine Costes. Depuis août 2016, plus de 30 000 Réunionnais ont bénéficié de l’aide à la continuité territoriale Hexagone-Réunion. La collectivité a ainsi engagé pour ce deuxième volet, plus de 11 millions d’euros, dont 9 millions d’euros uniquement pour l’année 2017.

Malgré un retard dans le traitement des dossiers (60% des dossiers reçus sont incomplets), ce dispositif connaît un véritable succès pour le Président de Région. «Le lancement de la nouvelle campagne de continuité territoriale est un moment fort de notre calendrier. C’est un dispositif auquel nous sommes extrêmement attachés car nous restons persuadés que la continuité territoriale apporte une vraie révolution positive pour beaucoup de Réunionnais. ujourd’hui, les Réunionnais se sont accaparés ce dispositif et envisagent par voie de conséquence, beaucoup plus naturellement la mobilité notamment professionnelle. », a déclaré Didier Robert.

Depuis la création en 2010, ce sont 670 000 Réunnionnais qui ont bénéficié de ce dispositif pour un montant de 175 millions d’euros engagés par la collectivité.

Vers un « Erasmus Océan Indien »

Mais la collectivité pense désormais à la mise en place d’une extension de cette continuité territoriale. Cette aide à la mobilité concernera les jeunes, les acteurs du monde culturel à travers un « Erasmus Océan Indien ». Il s’agit de « permettre à des lycéens, à des sportifs et à des acteurs du monde culturel de se déplacer beaucoup plus simplement dans toute la zone océan Indien. Cela concerne les îles de l’océan Indien mais peut-être aussi les pays du Grand océan Indien. Je fais référence à des pays de l’Afrique de l’Est et l’Australie. » a détaillé Didier Robert à la presse en précisant que « les lycéens pourront se déplacer beaucoup plus facilement dans le cadre d’échanges avec d’autres lycéens de ces pays. Nous avons voulu créer le mouvement d’ouverture sur le monde et sur l’espace du Grand océan Indien. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés